DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Washington prend des sanctions contre des entreprises basées au Venezuela

Vous lisez:

Washington prend des sanctions contre des entreprises basées au Venezuela

Washington prend des sanctions contre des entreprises basées au Venezuela
Taille du texte Aa Aa
Les Etats-Unis ont annoncé lundi avoir pris des sanctions contre une vingtaine d'entreprises dont 16 basées au Venezuela et contre trois individus dont un ancien directeur du service vénézuélien de renseignements financiers. "Le bureau de contrôle des actifs étrangers (Ofac) du département américain au Trésor a identifié le ressortissant vénézuélien Luis Martin Olivares (dit Martin) comme un important trafiquant de drogues", indique le Trésor dans un communiqué. Il s'agit d'un ancien responsable du service de renseignements financiers. Dans ses activités de trafic de drogue et de blanchiment d'argent, Martin aurait aussi bénéficié du soutien financier ou logistique de Walter Alexander Del Nogal Marquez (dit Del Nogal) et de Mario Antonio Rodriguez Espinoza (Rodriguez). L'Ofac a aussi désigné 20 entreprises dont 16 au Venezuela, le reste au Panama, qui ont été détenues ou contrôlées par ces trois individus. Par conséquent, l'administration américaine a ordonné la saisie de tous les actifs de ces personnes et interdit aux citoyens américains de tout commerce avec les sociétés sanctionnées. Classé en défaut partiel par les agences de notation, le Venezuela traverse une très grave crise économique qui a déjà poussé des centaines de milliers d'habitants à fuir le pays.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.