DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Européens tentent de sauver l'accord sur le nucléaire

Vous lisez:

Les Européens tentent de sauver l'accord sur le nucléaire

Taille du texte Aa Aa

L'inquiétude s'étalait en une de la presse française, qui commentait la décision de Donald Trump, au lendemain du retrait de l'accord sur le nucléaire iranien. Les leaders européens sont sous pression pour sauver l'accord.

"Nous resterons engagés dans cet accord, assure la chancelière allemande Angela Merkel, et ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour être sûr que l'Iran remplira aussi ses obligations à l'avenir."

Londres a exhorté Washington "à éviter de faire obstacle à l'accord", estimant qu'il y va de "notre sécurité collective".

"L'accord nucléaire avec l'Iran doit se poursuivre, a martelé la Britannique Theresa May. C'est un point de vue partagé par la chancelière allemande et le président français."

Les sanctions américaines prévoient des représailles contre les entreprises, y compris européennes, installées en Iran. L'Elysée a promis d'aider les entreprises françaises.

Mais le défi est énorme et la marge de manoeuvre des Européens très faible. Les Iraniens menacent eux de sortir de l'accord : "Maintenant, on dit qu'on veut continuer l'accord nucléaire avec les trois pays européens, a déclaré le guide suprême iranien Ali Khamenei, mais je ne fais pas confiance à ces trois pays."

Le président iranien Hassan Rohani a toutefois dit au téléphone à Emmanuel Macron ce mercredi qu'il "fera tout pour rester dans l'accord" sur le nucléaire, mais réclamé aux Européens des garanties très rapidement montrant que leurs entreprises continueront à travailler avec l'Iran, a indiqué l'Elysée.

Des officiels iraniens ont prévu de rencontrer lundi les chefs de la diplomatie francais allemands et britanniques. Pour rajouter une difficulté au dossier, l'Arabie saoudite grande ennemie de l'Iran promet de développer son propre arsenal nucléaire si Téhéran le fait de son côté.