DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Serebrennikov, un absent remarqué à Cannes

no comment

Serebrennikov, un absent remarqué à Cannes

C'est par procuration, mais longuement applaudi, que Kirill Serebrennikov, l'"enfant terrible" du théâtre russe assigné à résidence, a monté mercredi soir les marches du 71e Festival de Cannes pour la projection de son vivifiant film musical "Leto", en lice pour la Palme d'or.

Producteurs et acteurs de ce long-métrage retraçant les débuts d'une légende du rock soviétique, Viktor Tsoï, sont apparus sur le tapis rouge, en arborant un badge avec la photo du réalisateur.

Dans les pas du délégué général Thierry Frémaux, ils ont ensuite brandi en haut des marches une pancarte blanche où était inscrit en noir le nom de Kirill Serebrennikov.

Directeur artistique du Centre Gogol, un théâtre contemporain moscovite réputé, Kirill Serebrennikov avait été arrêté par la police en plein tournage de "Leto", dont les chansons ont été la bande-son de la perestroïka, à la fin des années 1980. Le montage avait été achevé au domicile du cinéaste.

Plus de No Comment