DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Conmebol: Dominguez, celui qui a remis de l'ordre dans le foot sud-américain

Vous lisez:

Conmebol: Dominguez, celui qui a remis de l'ordre dans le foot sud-américain

Conmebol: Dominguez, celui qui a remis de l'ordre dans le foot sud-américain
Taille du texte Aa Aa
Le président de la Confédération sud-américaine de football, le Paraguayen Alejandro Dominguez, a été reconduit vendredi pour un mandat de quatre ans à la tête de l'organisation, dont il a entamé une profonde refondation après le "FifaGate". Lors du 69e Congrès de la Conmebol, les dix pays membres (Brésil, Argentine, Colombie, Venezuela, Pérou, Bolivie, Equateur, Chili, Uruguay, Paraguay) ont voté à l'unanimité pour ce chef d'entreprise de 46 ans, une première fois élu en janvier 2016, après l'arrestation de son prédécesseur, mis en cause dans un scandale de corruption. "Je vous remercie pour votre confiance", a dit Dominguez en direction des responsables des dix fédérations. En 2016, en arrivant à la présidence, "nous avons trouvé une organisation qui avait perdu le nord, qui avait comme fin d'amasser de l'argent, et le football comme moyen d'y parvenir", a déclaré Dominguez après sa réélection. Après "la pire crise du football sud-américain, nous avons reconstruit, insiste-t-il, géré en toute transparence, procédé à des audits, rendu des comptes, collaboré avec la justice et dénoncé les responsables de corruption". "En deux ans, nous avons fait plus que lors des 20 années précédentes. La maison est en bon ordre", assure le président d'une institution "engagée pour créer de la richesse et la redistribuer, pour le développement du football en Amérique du sud". - "Normalité, sérénité" - Dominguez, également vice-président de la Fifa, n'avait pas le choix quand il est arrivé au siège de la Conmebol voici deux ans. Ses trois prédécesseurs étant poursuivis par la justice américaine. Le guichet pour les dessous de table ayant été fermé, la Conmebol a vu ses revenus augmenter de manière substantielle et les a redistribués aux fédérations et aux clubs participant à la Copa Libertadores et à la Copa Sudamericana, équivalent sud-américain de la C1 et la C3. Le patron de la Fifa Gianni Infantino a fait le déplacement à Asuncion, son 3e en Amérique du sud cette année, pour apporter son soutien à un des présidents de confédération avec qui il s'entend le mieux. "C'est une fierté d'être ici, témoin d'un congrès très important, de la normalité, de la sérénité. De la solidarité, de l'unité, de la force de la Conmebol. Le football est de nouveau au centre des préoccupations de la Conmebol", a-t-il dit en espagnol, langue qu'il maîtrise parfaitement. Dominguez, est un homme d'affaires de 46 ans qui a fait ses armes en dirigeant des sociétés du groupe familial. En parallèle, il a présidé le club d'Asuncion, Olimpia, le plus prestigieux du pays, avant de prendre les rênes de la fédération paraguayenne.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.