DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

ATP/WTA - Madrid: Thiem fait chuter le roi Nadal

Vous lisez:

ATP/WTA - Madrid: Thiem fait chuter le roi Nadal

ATP/WTA - Madrid: Thiem fait chuter le roi Nadal
Taille du texte Aa Aa
Coup de tonnerre à Madrid! Le roi Rafael Nadal a essuyé sa première défaite depuis près d'un an sur terre battue, rossé en deux manches par le valeureux Dominic Thiem, auteur d'une grande prestation vendredi. "Il fallait vraiment faire un match extraordinaire pour le battre. C'est ce que j'ai fait", a apprécié le jeune Autrichien (24 ans et 7e mondial), finaliste en 2017, après son succès (7-5, 6-3) devant des spectateurs espagnols médusés et sous les yeux ravis de sa compagne Kristina Mladenovic. Cette défaite n'est pas sans conséquence pour le tenant du titre Nadal qui va perdre la place de N.1 mondial qui reviendra à Roger Federer, au repos depuis la fin mars. Il aura toutefois l'opportunité de la récupérer à condition de remporter, la semaine prochaine, le tournoi de Rome où il s'était incliné en quarts de finale l'an dernier... déjà face à Thiem. Le protégé de Günter Bresnik, ancien coach de Boris Becker, est le seul à lui avoir fait mordre la poussière sur terre battue depuis son retour au premier plan l'an passé. Avant son échec à Madrid, le décuple champion de Roland-Garros restait sur une série de 21 victoires d'affilée sur sa surface fétiche et ce, sans concéder la moindre manche. "Ce n'est pas un drame d'avoir perdu ce match. J'ai gagné 50 sets d'affilée sur terre battue. Aujourd'hui j'ai perdu. Ce n'était pas mon jour", a relativisé le Majorquin qui avait battu la veille le record de la plus longue série de sets remportés sur une même surface (49 d'affilée pour John McEnroe en 1984 sur dur). Mais dans cette réédition de la finale 2017 à Madrid, Nadal n'a pas trouvé la solution pour prolonger son ébouriffante série. Déjà bousculé par l'Argentin Diego Schwartzman jeudi (6-3, 6-4), il a cruellement souffert face aux frappes pétaradantes de Thiem qui s'est vengé de la leçon que lui avait donnée l'Espagnol le mois dernier à Monte-Carlo (6-0, 6-2). "Il frappe la balle avec une telle force, une telle violence que c'est très difficile de le contrer", a souligné l'Espagnol, mitraillé de coups gagnants (29 dont 22 en coup droit) et auteur d'un nombre inhabituel de fautes directes (29 contre 28). - Une belle occasion pour Thiem - Les conditions, souvent venteuses, de ce Masters 1000 disputé sur les hauteurs de la capitale espagnole ont-elles gêné Nadal ? "Ici la balle vole beaucoup et il a mis beaucoup de lift dans ses frappes. Je n'ai pas été assez bon en coup droit et en revers pour me créer des opportunités sur son revers", a expliqué Nadal. "Aujourd'hui, il était meilleur que moi et voilà tout", a souligné l'Espagnol, agressé de bout en bout de cette partie conclue en un peu moins de deux heures. "Le plus important, c'était de rentrer sur le court avec la volonté de le battre et d'y croire", a insisté Thiem qui a maintenant une belle occasion d'aller au bout. Son prochain adversaire sera le Sud-Africain Kevin Anderson (8e) qui n'avait encore jamais atteint ce niveau en Masters 1000 et dont la terre battue reste la moins bonne surface. L'autre demi-finale opposera deux grandes promesses du circuit: l'Allemand Alexander Zverev (21 ans, 3e) et le Canadien Denis Shapovalov (19 ans, 43e), qui n'avait pas gagné un match sur l'ocre avant son parcours dans la capitale espagnole. Le premier a dominé l'Américain John Isner (6-4, 7-5) et le second a écarté le Britannique Kyle Edmund (7-5, 6-7 (6/8), 6-4). - Bertens trop forte pour Garcia - Chez les dames, la N.1 française Caroline Garcia s'est montrée impuissante en demi-finale face à la Néerlandaise Kiki Bertens (6-2, 6-2), une vraie "terrienne". "A chaque fois, elle me poussait à jouer le coup supplémentaire (...) Je me suis sentie perdue sur le court comme il y a plusieurs années quand je jouais chez les juniors", a expliqué la Lyonnaise, qui n'avait pas perdu un set jusque-là. Bertens affrontera samedi Petra Kvitova (10e) en finale. La Tchèque, double championne à Madrid (2011, 2015), s'est montrée plus solide que sa compatriote Karoline Pliskova (7-6 (7/4), 6-3) dans la soirée.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.