DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crise au Nicaragua: l'Eglise catholique convoque un dialogue national mercredi

Vous lisez:

Crise au Nicaragua: l'Eglise catholique convoque un dialogue national mercredi

Crise au Nicaragua: l'Eglise catholique convoque un dialogue national mercredi
Taille du texte Aa Aa
La Conférence épiscopale du Nicaragua (CEN), qui joue le rôle de médiateur dans la crise secouant ce pays d'Amérique centrale, a annoncé lundi la convocation d'un dialogue national pour mercredi, après environ un mois de manifestations qui ont fait 53 morts. "Après avoir entendu la clameur de la grande majorité de la société et conscients de la gravité de la situation que traverse le pays (...), nous annonçons l'ouverture (du dialogue) pour le mercredi 16 mai à 10 heures du matin", a déclaré le président de la CEN, le cardinal Leopoldo Brenes, au cours d'une conférence de presse. La CEN a appelé les parties à faire preuve de bonne volonté pour "que nous puissions arriver à un accord qui puisse se traduire par des actions concrètes". La contestation, qui a débuté le 18 avril après une réforme des retraites abandonnée depuis, dénonce la confiscation du pouvoir par le président Daniel Ortega, 72 ans, un ex-leader de la révolution sandiniste (1979) au pouvoir de 1979 à 1990 puis depuis 2007. Dans un premier geste d'apaisement, M. Ortega avait accepté vendredi deux conditions "préalables" posées par l'épiscopat à tout dialogue: la fin de la répression des manifestations et l'autorisation pour la Commission interaméricaine des droits de l'Homme (CIDH) d'enquêter sur les morts de manifestants. Les manifestations antigouvernementales se sont poursuivies et intensifiées durant le week end.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.