DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le mariage royal ? Une majorité de Britanniques s'en moquent, selon un sondage

Vous lisez:

Le mariage royal ? Une majorité de Britanniques s'en moquent, selon un sondage

Le mariage royal ? Une majorité de Britanniques s'en moquent, selon un sondage
Taille du texte Aa Aa
Le mariage entre le prince Harry et l'ex-actrice américaine Meghan Markle? Une majorité de Britanniques s'en moquent, selon un sondage YouGov qui relativise l'apparent engouement populaire pour l'événement prévu samedi. Ils sont 66% à dire ne pas être intéressés par le mariage entre le fils de la princesse Diana, 33 ans, et sa fiancée de 36 ans, que les médias du monde entier relaieront depuis le château de Windsor, à une trentaine de kilomètres à l'ouest de Londres. A quel point ce mariage vous intéresse-t-il? 31% des 1.615 adultes interrogés se sont dit "pas vraiment intéressés" et 35% "pas du tout intéressés". A l'opposé, ils sont 32% à se dire "très" ou "plutôt" intéressés. Soixante pour cent des sondés prévoient de passer un week-end "normal" le 19 mai alors que 27% suivront tout ou partie de la cérémonie à la télévision, à la radio ou sur internet. Pour 56% des sondés, la famille royale britannique devrait payer pour la totalité de l'événement, frais de sécurité inclus, et non seulement pour la cérémonie et la réception comme c'est le cas actuellement, le gouvernement prenant en charge le reste. Un arrangement qui ne satisfait que 36% des Britanniques. Environ 100.000 personnes sont attendues samedi à Windsor pour participer aux festivités, dont beaucoup de touristes étrangers, ou simplement tenter d'apercevoir les jeunes mariés lors de leur procession en calèche.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.