DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Lyon sous haute sécurité pour la finale de la Ligue Europa

Vous lisez:

Lyon sous haute sécurité pour la finale de la Ligue Europa

Lyon sous haute sécurité pour la finale de la Ligue Europa
Taille du texte Aa Aa

L'Olympique de Marseille face à l'Atlético Madrid... La tension monte avant la finale ce mercredi de la Ligue Europa, qui se joue cette année à Lyon en France. D'importants dispositifs de sécurité sont déployés, les autorités redoutent des débordements entre les fans de l'OM et les supporteurs lyonnais.

Au risque terroriste "classique", s'ajoute en effet une forte rivalité entre "les deux olympiques" : l'Olympique de Marseille et l'Olympique lyonnais, dont le stade accueille la finale. La tension a été ravivée ces derniers mois par une bagarre entre les joueurs des deux équipes et certaines déclarations querelleuses des présidents des deux clubs.

Depuis plusieurs semaines, certains supporteurs de l'OM s'en prennent verbalement à Jean-Michel Aulas, président de l'OL (un club propriétaire de son stade), promettant dans une chanson de "tout casser chez lui".

Au terme de discussions entre les dirigeants des deux clubs, l'UEFA et les services de l'Etat, il a été décidé que les supporteurs marseillais ne passeraient pas par le centre-ville de Lyon, comme prévu initialement. Leurs bus, au départ de la Cité phocéenne, aura pour terminus le Groupama Stadium, antre de l'OL dans la banlieue lyonnaise, où se tient la finale.

1 250 policiers ont été mobilisés autour du stade et dans la ville de Lyon. Ils devront notamment empêcher les fans de se confronter en dehors du stade ou en centre-ville. Aucun point de rassemblement n'a été organisé dans la ville.

"Nous avons mis en place un dispositif qui est deux fois supérieur à ce que nous mobilisions lors des rencontres de l’euro 2016. C’est un événement qui doit rester festif, mais nous serons extrêmement vigilants et comme vous le savez il y a un certains nombres d’antagonismes, entres supporteurs", déclare Etienne Stoskopf, préfet du Rhône délégué pour la défense et la sécurité au micro d'Euronews.

L'Olympique lyonnais a été éliminé prématurément de cette compétition, au grand dam de leurs supporteurs qui voient le rival marseillais leur voler leur rêve. Une frustration qui pourrait pousser certains "ultras" lyonnais à "attendre de pied ferme" les sudistes, nous ont expliqué certaines sources à Lyon.

"Ils jouent chez nous donc je trouve ça un peu insultant, qu'on ne soit pas qualifié pour la finale", regrette un jeune homme dans les rues de Lyon, tout en assurant qu'il ne prendrait pas part aux rassemblements ce mercredi soir.

L'UEFA a vendu 11 500 places aux supporteurs marseillais et 9 500 places à ceux de l'Atletico, ainsi que 35 000 billets à travers leur propre plateforme. L'institution, qui chapeaute l'organisation de l'événement, estime que 2 000 à 3 000 Marseillais pourraient faire le déplacement à Lyon sans billet.

"Certains viendront sûrement à Lyon sans leur place et seront peut-être un peu aigris, et l'alcool aidant malheureusement, ça peut être compliqué" estime d'ailleurs un habitant de Lyon qui traversait la Saône.

D'autres, en revanche, préfèrent relativiser : "Non il n'y aura rien, c'est de l'amusement, c'est de la rigolade", garantit Jérémy, fan de l'OM et gérant de l'un des nombreux restaurants de la rue des Marronniers, sur la presque-île. "A l'origine, la chanson disait 'on va la gagner chez toi', mais elle a été changé en 'on va tout casser chez toi' pour blaguer", assure-t-il.

"Moi je n'ai pas peur, mais on verra bien. S'ils nous disent de fermer on fermera, pour la sécurité des salariés et de tout le monde", estime Christiane Mounier, qui a ouvert son restaurant, Chez Mounier, en 1985 dans cette même rue.

"Je pense que ça ira, mais avec les pubs à côté, et les débordements qui peuvent avoir lieu... Moi je conseille aux gens de regarder le match chez eux", conclut François, le chef du Chabert, un autre fameux bouchon lyonnais.