DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Procès du cardinal Pell en Australie: le parquet veut le silence des médias

Vous lisez:

Procès du cardinal Pell en Australie: le parquet veut le silence des médias

Procès du cardinal Pell en Australie: le parquet veut le silence des médias
Taille du texte Aa Aa
Le parquet a réclamé mardi un black-out médiatique total lors du procès en Australie du cardinal australien George Pell, le numéro trois du Vatican qui doit être jugé pour des accusations d'agressions sexuelles anciennes. Un tribunal de Melbourne doit fixer mercredi des dates de procès et trancher sur la question du silence que le parquet veut imposer à la presse. Le prélat de 76 ans, l'un des plus proches conseillers du pape François, est le plus haut représentant de l'Eglise catholique poursuivi pour des agressions sexuelles. Il les dément catégoriquement. Le parquet de l'Etat de Victoria a demandé au tribunal d'imposer aux médias un black-out total "sur toute couverture, totale ou partielle, de la procédure, ou toute information découlant de la procédure ou tout document judiciaire relatif à la procédure". Cette requête est destinée à "empêcher le risque très réel et substantiel de porter atteinte à la bonne administration de la justice", le parquet s'inquiétant de la possibilité que le procès ne soit pas équitable du fait du retentissement énorme de l'affaire. Le parquet réclame également le silence sur le nombre de plaignants, le nombre des chefs d'accusation et leur nature. La nature exacte des faits reprochés à Mgr Pell n'a jamais été dévoilée, les autorités se bornant à parler de "plaignants multiples". Les faits présumés remontent aux années 1970 et 1990. Le parquet ne demande pas en revanche que les journalistes soient interdits d'audience. Les avocats de l’ecclésiastique demandent qu'il soit jugé dans deux procès distincts car les faits présumés se seraient produits dans deux endroits différents et à deux époques différentes. Le tribunal devrait également trancher la question mercredi. Le cardinal Pell, qui avait pris congé de ses fonctions au Vatican pour se défendre, avait été ordonné prêtre en 1966 à Rome, avant de revenir en Australie en 1971 où il avait gravi les échelons de la hiérarchie catholique. Nommé archevêque de Melbourne en 1996, puis de Sydney en 2001, il avait été choisi en 2014 par le pape François pour mettre davantage de transparence dans les finances du Vatican. L'Eglise catholique a été secouée dans de nombreux pays par des affaires d'agressions sexuelles, souvent sur mineurs.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.