DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tennis: un "extrême soulagement" pour Alizé Cornet

Vous lisez:

Tennis: un "extrême soulagement" pour Alizé Cornet

Tennis: un "extrême soulagement" pour Alizé Cornet
Taille du texte Aa Aa
Alizé Cornet, blanchie après ses trois "no show" aux contrôles antidopage, a ressenti "un extrême soulagement" en prenant connaissance de la décision du tribunal indépendant de la Fédération internationale de tennis (ITF), a-t-elle affirmé mardi soir sur Twitter. "Je ressens une immense joie et un extrême soulagement à l'annonce de cette décision du tribunal indépendant de l'ITF", a tweeté la N.3 française, âgé de 28 ans et 32e mondiale, qui risquait jusqu'à deux ans de suspension pour trois manquements à ses obligations de localisation. "L'attente de ces six derniers mois fut un véritable cauchemar pour moi et ma famille, et savoir que je vais pouvoir continuer à exercer mon métier et ma passion en toute liberté me remplit d'une énergie incroyable", a ajouté Cornet, visée par une procédure disciplinaire depuis le mois de janvier. Le tribunal indépendant, qui l'avait entendue le 1er mai, l'a innocentée, estimant que lors du troisième "no show", l'agent de contrôle antidopage n'avait pas effectué "tous les efforts raisonnables pour localiser l'athlète", selon la décision rendue publique mardi. Le dossier n'est pas forcément clos pour autant. La Fédération internationale a 21 jours pour faire appel à compter de la date de notification de la décision. Passé ce délai, l'Agence mondiale antidopage (AMA) et l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) ont chacune 21 jours pour former appel. Mais la Niçoise pourra continuer de jouer en attendant une éventuelle décision en appel.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.