DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tour d'Italie: le Slovène Mohoric remporte la 10e étape

Vous lisez:

Tour d'Italie: le Slovène Mohoric remporte la 10e étape

Tour d'Italie: le Slovène Mohoric remporte la 10e étape
Taille du texte Aa Aa
Journée noire pour Esteban Chaves: le "colibri" colombien, deuxième du classement du Giro, a perdu toute chance de podium après la 10e étape gagnée mardi à Gualdo Tadino (centre) par l'attaquant slovène Matej Mohoric. Le dauphin du Britannique Simon Yates, son coéquipier qui porte le maillot rose de leader, a franchi la ligne en roue libre, à plus de 25 minutes. La raison ? "Il a souffert d'une allergie au pollen, il avait du mal à respirer", a expliqué son directeur sportif Matt White. Dans cette étape, la plus longue de l'épreuve (244 km), l'équipe Mitchelton a tenté de sauver son deuxième chef de file en plaçant trois équipiers autour de lui. Mais, Chaves, à la peine dans le premier col du jour escaladé peu après le départ, n'a pu que se rapprocher du peloton principal mené à bonne allure par les équipiers de ses rivaux directs (Dumoulin, Froome, Pinot, G. Bennett, Aru). Un temps, Chaves a pu espérer revenir sur le groupe avec l'aide de ses hommes, relayés par ceux du routier-sprinteur italien Elia Viviani. L'écart inférieur à une minute et demie, à 122 kilomètres de l'arrivée, a grandi ensuite quand les soutiens de Chaves ont payé leurs efforts. Le Colombien a fini par abdiquer et a terminé au sein du "gruppetto". "C'est dur pour le moral mais c'est la vie", a réagi Chaves, le visage très marqué à l'arrivée et le sourire las. "J'ai vécu l'une des plus belles journées à l'Etna (victoire d'étape jeudi dernier), aujourd'hui c'était toute autre chose. Le Giro est comme ça. J'étais sans forces". - Pinot sur le podium virtuel - Sans Chaves désormais hors jeu pour le classement général, l'équipe Mitchelton ne peut que miser sur Yates, qui est apparu toujours aussi à l'aise bien qu'il ait déclaré avoir eu du mal à se mettre en train au lendemain de la journée de repos. Le Britannique a même grignoté trois secondes en contrant le Français Thibaut Pinot lors d'un sprint nanti de bonifications en cours d'étape. "J'ai besoin de prendre du temps avant le contre-la-montre", a expliqué Yates. Sa marge s'élève maintenant à 41 secondes sur Tom Dumoulin et à 46 secondes sur Pinot, pour la première fois sur le podium virtuel. "Je serai peut-être amené à faire d'autres sprints bonifications". Sur les routes piégeuses de la chaîne des Appennins, tantôt sèches tantôt mouillées, Dumoulin en a été quitte pour un gros coup de chaleur quand il a fait un tout droit à 18 kilomètres de l'arrivée. Le Néerlandais, vainqueur sortant du Giro, a pu cependant reprendre sa place dans le peloton quelques instants plus tard. Les malheurs de Chaves -"c'est la course", a commenté en italien le Britannique Chris Froome- ont éclipsé le succès de Mohoric, qui avait gagné à un an d'écart le titre mondial en juniors (2012) et en espoirs (2013). A 23 ans, le jeune Slovène, déjà remarqué par sa position très risquée en descente (assis sur le cadre), se bâtit un palmarès dans les grands tours. Vainqueur en solitaire d'une étape de la Vuelta l'an passé, il a dominé cette fois son dernier compagnon d'échappée, l'Allemand Nico Denz, lui aussi né en 1994. Mercredi, la 11e étape se conclut à Osimo (est) après deux petits murs pentus dans les 5 derniers kilomètres.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.