DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ukraine: perquisitions à Kiev dans les locaux de médias publics russes

Vous lisez:

Ukraine: perquisitions à Kiev dans les locaux de médias publics russes

Ukraine: perquisitions à Kiev dans les locaux de médias publics russes
Taille du texte Aa Aa
Le service de sécurité ukrainien (SBU) a annoncé mardi avoir perquisitionné les locaux de deux médias publics russes, la télévision RT et l'agence de presse Ria Novosti, dont un journaliste a été interpellé, provoquant la colère du Kremlin. "Les perquisitions se poursuivent chez Ria Novosti et dans d'autres médias", dont la chaîne de télévision RT (ex-Russia Today), "interdite en Ukraine", a indiqué à l'AFP la porte-parole du SBU Olena Guitlianska. Un journaliste de cette agence, l'Ukrainien Kyrylo Vychynski, a été interpellé près de son domicile dans la matinée pour des "activités antiukrainiennes", a-t-elle précisé. "Les forces de l'ordre ont établi" que ces médias "étaient utilisés par le pays agresseur (Russie, ndlr) dans son guerre hybride contre l'Ukraine", a-t-elle ajouté sur sa page Facebook. Selon le SBU les bureaux de Ria Novosti et de RT partagent les mêmes locaux dans le centre de Kiev. "Ce sont des actions absolument révoltantes et scandaleuses", a déclaré lors d'un point-presse le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, demandant "une réaction sévère et intransigeante" des organisations internationales et avertissant de futures "mesures de réciprocité". Le bureau de Ria Novosti en Ukraine compte une quinzaine de journalistes dont une partie sont chargés de transmettre des informations dans son siège à Moscou et les autres, dirigés par M. Vychynski, s'occupent du site rian.com.ua destiné à l'audience ukrainienne.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.