DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Scandale de pédophilie: tous les évêques chiliens remettent leur démission au pape

Vous lisez:

Scandale de pédophilie: tous les évêques chiliens remettent leur démission au pape

Scandale de pédophilie: tous les évêques chiliens remettent leur démission au pape
Taille du texte Aa Aa
La conférence épiscopale chilienne a annoncé vendredi que les 34 évêques venus à Rome rencontrer le pape François lui avaient remis leur démission, dans le contexte d'un rapport concernant un scandale de pédophilie au Chili. "Nous, tous les évêques présents à Rome, avons remis nos postes entre les mains du Saint-Père afin qu'il décide librement pour chacun d'entre nous", indique une déclaration lue devant la presse. "Nous voulons demander pardon pour la douleur causée aux victimes, au pape, au peuple de Dieu et à notre pays pour les graves erreurs et omissions que nous avons commises", déclarent les évêques, après trois jours de rencontres avec le pape au Vatican. "Nous remercions les victimes pour leur persévérance et leur courage, malgré les énormes difficultés personnelles, spirituelles, sociales et familiales qu'ils ont dû affronter, auxquelles s'ajoutaient souvent l'incompréhension et les attaques de la communauté ecclésiale", ajoutent-ils. "Nous implorons leur pardon et leur aide pour continuer à avancer sur le chemin de la guérison des blessures, pour qu'elles puissent se cicatriser", poursuivent les évêques. Le pape François avait annoncé jeudi des "changements" à court, moyen et long terme pour rétablir "la justice" au sein d'une Église chilienne entachée par des scandales de pédophilie, dans une lettre adressée aux 34 évêques chiliens, rencontrés à quatre reprises au Vatican entre mardi et jeudi.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.