DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tennis: Nadal-Djoko à Rome, comme un "classico"

Vous lisez:

Tennis: Nadal-Djoko à Rome, comme un "classico"

Tennis: Nadal-Djoko à Rome, comme un "classico"
Taille du texte Aa Aa
Nadal-Djokovic, épisode 51. Novak Djokovic a remporté vendredi un beau bras de fer face à Kei Nishikori (2-6, 6-1, 6-3) au tournoi Masters 1000 de Rome pour décrocher sa première demi-finale de la saison, face au roi de la terre battue. Le Serbe vit une saison compliquée et le résultat obtenu vendredi, et la manière employée pour y parvenir, lui feront certainement beaucoup de bien alors que Roland Garros débute dans 10 jours. Car il aurait pu céder après la première manche quasi-parfaite réussie par Nishikori, qui jouait alors à un rythme trop élevé pour le Djokovic version 2018. Le score des deux sets suivants pourrait laisser penser que le Serbe, retombé à la 18e place mondiale, son plus mauvais classement depuis octobre 2006, a ensuite nettement dominé. Mais chaque jeu a en fait été terriblement disputé. "C'est beaucoup d'émotion. J'ai tout donné, je me suis battu. Je veux remercier tout le public", a déclaré Djokovic après la partie, avant de dire quelques mots sur ce nouveau duel qui l'attend samedi face à Nadal. "Ca sera dur pour moi physiquement, même si c'est vrai que je n'ai pas beaucoup joué ces derniers mois. Mais je me sens bien", a-t-il assuré. De fait, même s'il mène 26 victoires à 24 face au N.2 mondial, Djokovic ne sera pas du tout favori samedi au vu des résultats des deux joueurs cette saison, notamment sur terre battue. "Ma saison sur terre a été fantastique, avec deux titres, un quart de finale et au moins une demi-finale à Rome. C'est encore mieux si je finis avec un titre ici mais je ne peux pas me plaindre", a d'ailleurs déclaré Nadal après avoir battu l'Italien Fabio Fognini 4-6, 6-1, 6-2. Sept fois vainqueur sur les courts du Foro Italico, Nadal n'avait plus atteint le dernier carré à Rome depuis 2014. Il n'a perdu aucune des neuf demi-finales qu'il y a disputé. - Sharapova au combat - Mais il n'en tirait aucune assurance au moment d'évoquer de possibles retrouvailles avec Djokovic. "C'est mieux de ne pas jouer contre un des meilleurs de l'histoire. Je ne suis pas un de ces idiots qui préfèrent jouer contre les plus forts. Je préfère les adversaires plus faciles", a-t-il expliqué, sourire aux lèvres. Dans l'autre partie du tableau masculin, le Croate Marin Cilic, 5e joueur mondial, s'est facilement qualifié pour le dernier carré en battant l'Espagnol Pablo Carreno Busta (11e) 6-3, 6-3. Il affrontera pour une place en finale le vainqueur du match qui opposera en soirée le Belge David Goffin (10e) et le tenant du titre et 3e joueur mondial, l'Allemand Alexander Zverev. Dans le tableau féminin, la performance du jour est revenue à la Russe Maria Sharapova, qui s'est qualifiée pour les demi-finales en battant la Lettone Jelena Ostapenko, tenante du titre à Roland Garros, en trois sets 6-7 (4/7), 6-4, 7-5 et après plus de trois heures de jeu. "C'est super d'avoir ce genre de bataille, avec des hauts et des bas et de finir fort pour se sortir d'un match comme ça, contre une adversaire de grande qualité. Je suis assez fière", a déclaré Sharapova. En demi-finale, la Russe affrontera la Roumaine Simona Halep, N.1 mondiale, qui a nettement battu la Française Caroline Garcia 6-2, 6-3. Le match a commencé par cinq breaks consécutifs mais Halep a fini par réussir à tenir sa mise en jeu alors que Garcia ne parvenait pas à remporter son service une seule fois lors de la première manche. Lors d'un deuxième set un peu plus accroché, la Française perdait encore son service trois fois, un handicap trop lourd pour pouvoir concurrencer la N.1 mondiale. L'autre demi-finale opposera l'Estonienne Anett Kontaveit, 26e joueuse mondiale, à l'Ukrainienne Elena Svitolina, tenante du titre à Rome.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.