DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La protection des abeilles nécessaire à la sécurité alimentaire, selon la FAO et l'UE

Vous lisez:

La protection des abeilles nécessaire à la sécurité alimentaire, selon la FAO et l'UE

La protection des abeilles nécessaire à la sécurité alimentaire, selon la FAO et l'UE
Taille du texte Aa Aa
L'Organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et l'Union européenne (UE) ont appelé samedi à une action mondiale pour protéger les pollinisateurs, en particulier les abeilles, indispensables pour assurer la sécurité alimentaire. "Il n'est pas possible d'avoir une sécurité alimentaire si nous n'avons pas de pollinisateurs", a expliqué Jose Graziano da Silva, directeur général de la FAO lors d'une conférence en Slovénie en vue de la première journée mondiale de l'abeille, dimanche. Afin de souligner l'importance de la préservation des abeilles et autres pollinisateurs, les Nations Unies ont, sur proposition slovène, proclamé le 20 mai Journée mondiale des abeilles. Ce jour, correspondant à l'anniversaire d'Anton Jansa (1734-1773), pionnier slovène de l'apiculture moderne. "Les pollinisateurs sont responsables de la plupart des récoltes et de la nourriture que nous mangeons", a-t-il ajouté. Pour lutter contre l'impact des pesticides, la réduction des zones forestières et de la faune, le monde doit trouver "des moyens pour étendre et préserver la biodiversité et parmi les pollinisateurs, les abeilles sont les plus affectées" selon lui. Les abeilles contribuent à la pollinisation de 90% des principales cultures dans le monde, mais ces dernières années, beaucoup d'entre elles ont disparu, victimes du «syndrome d'effondrement des colonies», un fléau mystérieux imputé en partie aux pesticides. Selon l'ONU, 40% des pollinisateurs invertébrés - abeilles et papillons en particulier- sont menacés d'extinction à l'échelle mondiale. Le Commissaire à l'environnement de l'Union européenne, Karmenu Vella, qui participait également à cette conférence, a annoncé que la Commission s'apprêter à présenter un plan d'action pour la protection des pollinisateurs 1er juin prochain. Jeudi, le tribunal de l'Union européenne a confirmé les restrictions d'utilisation imposées en 2013 à trois néonicotinoïdes, des insecticides considérés comme nocifs pour les abeilles, qui étaient contestées par les fabricants Bayer et Syngenta.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.