DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 2: le match de barrage AC Ajaccio-Le Havre reporté à dimanche 19h00

Vous lisez:

Ligue 2: le match de barrage AC Ajaccio-Le Havre reporté à dimanche 19h00

Ligue 2: le match de barrage AC Ajaccio-Le Havre reporté à dimanche 19h00
Taille du texte Aa Aa
Le match de barrage de Ligue 2 entre l'AC Ajaccio et Le Havre a été reporté à dimanche 19h00, au lendemain des incidents survenus autour du car des joueurs normands, a annoncé samedi la Ligue de football professionnel (LFP). Quelques minutes avant le coup d'envoi, le car des Havrais avait été bloqué et malmené par des supporteurs ajacciens aux abords du stade, contraignant la Ligue à reporter le match. La rencontre se déroulera bien au stade François Coty d'Ajaccio, la LFP ayant "reçu les engagements écrits de la part de la préfecture pour garantir la sécurité de la rencontre ainsi que l'accessibilité au stade des joueurs du Havre AC", a-t-elle ajouté. Le pare-brise du bus a été fendu alors qu'un fumigène ou gros pétard a explosé sous le bus, endommageant la direction et a priori la climatisation du véhicule, avait constaté vendredi un photographe de l'AFP présent sur place. Après les incidents, les joueurs d'Ajaccio sont venus à pied à la rencontre des joueurs du Havre, mais ces derniers ont refusé de leur parler. "Les joueurs n'ont qu'une envie, c'est de rentrer chez eux", avait déclaré à l'AFP l'entraîneur normand Oswald Tanchot. "C'est une situation inédite", avait-t-il poursuivi au micro de beIN Sports, regrettant que des supporteurs adverses aient voulu "mettre la pression". Dans la soirée, les joueurs havrais ont été raccompagnés sans autre incident à l'aéroport d'Ajaccio, selon le sous-préfet chargé de la sécurité Xavier Delarue, joint par l'AFP. Ils ont été accueillis à leur retour au Havre par plusieurs dizaines de supporteurs, selon une vidéo publiée sur le compte Twitter du club normand samedi. Alain Orsoni, vice-président de l'AC Ajaccio, avait de son côté déploré le comportement de quelques "abrutis" qui "pénalisent le club". "On n'est pas du tout d'accord avec ces pratiques qui malheureusement se renouvellent souvent, sur tous les stades de France", a-t-il dit, soulignant que les événements s'étaient déroulés "sur la voie publique". "Le club n'a aucune responsabilité dans ces événements et nous refuserons toute mesure dilatoire dans cette affaire", a-t-il ajouté au micro de beIN Sports, refusant notamment toute éventualité d'un match rejoué sur terrain neutre, ou à huis clos. Le vainqueur de cette opposition doit affronter mercredi le 18e de Ligue 1 pour un barrage d'accession dans l'élite.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.