DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mexique: López Obrador répondra aux tweets de Trump s'il est élu président

Vous lisez:

Mexique: López Obrador répondra aux tweets de Trump s'il est élu président

Mexique: López Obrador répondra aux tweets de Trump s'il est élu président
Taille du texte Aa Aa
Le candidat de la gauche Andrés Manuel López Obrador, favori des sondages avant les élections présidentielles du 1er juillet, a déclaré jeudi qu'il répondra aux tweets du président américain Donald Trump s'il est élu. "Si (Donald Trump) lance un tweet offensif, je me chargerai de lui répondre, mais j'espère bien qu'il changera sa façon de faire et qu'il agira en respectant le Mexique", a déclaré M. Obrador lors d'un meeting à Huajuapan, dans l’État de Oaxaca (sud). Depuis l'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche, les Mexicains ont l'habitude de se réveiller avec de nouveaux tweets matinaux du président américain, fustigeant le Mexique, son gouvernement, l'Aléna (l'Accord de libre-échange nord-américain) ou les migrants mexicains, ceux-là même qu'il taxait de criminels et violeurs pendant sa campagne. L'actuel président mexicain Enrique Peña Nieto a très peu répondu à son homologue sur Twitter, le ministère des Affaires étrangères privilégiant les canaux diplomatiques traditionnels, arguant que les sujets binationaux ne se règlent pas sur les réseaux sociaux. Mais au contraire, s'il est élu, López Obrador changerait de stratégie dès son entrée en fonction le 1er décembre prochain. "Je crois que (Donald Trump) va comprendre qu'il doit se modérer, qu'il ne doit pas offenser le peuple du Mexique et que, si nous ne voulons pas l'affronter, nous lui demanderons qu'il nous respecte", a-t-il dit. Candidat pour la troisième fois à la présidence du Mexique, López Obrador a un usage modéré de Twitter, mais, pendant la campagne, il y a multiplié les vidéos pour faire passer différents messages. En avril, dans une de ces vidéos, le candidat de gauche proposait à Donald Trump de lui vendre l'avion présidentiel mexicain, un Boeing Dreamliner, acheté par le gouvernement précédent: un achat superflu selon M. Obrador. López Obrador, candidat de son parti Morena, pour Mouvement de régénération nationale, se veut le chantre de la lutte anti-corruption. Il jouit d'une large avance dans les sondages sur Ricardo Anaya, à la tête d'une coalition de partis de droite et de gauche. Le candidat du Parti révolutionnaire institutionnel (PRI), José Antonio Meade, est classé troisième des intentions de vote.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.