DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Paris SG: pour Tuchel, "les plus grands joueurs sont les plus gros travailleurs"

Vous lisez:

Paris SG: pour Tuchel, "les plus grands joueurs sont les plus gros travailleurs"

Paris SG: pour Tuchel, "les plus grands joueurs sont les plus gros travailleurs"
Taille du texte Aa Aa
Le nouvel entraîneur allemand du Paris SG, Thomas Tuchel, n'a pas "peur" de manager des stars: "les plus grands joueurs sont les plus gros travailleurs", a-t-il affirmé dimanche lors de sa présentation officielle au Parc des Princes. QUESTION: Comment faire pour que le PSG atteigne ses objectifs? R: "Les petites choses sont les choses importantes, c'est ce à quoi je crois y compris pour les grands clubs. Les objectifs sont très élevés dans ce club, les miens sont toujours très élevés et nous sommes ici pour gagner, bien sûr, mais il est trop tôt pour parler de grandes choses. C'est très important de commencer par les petites choses, parce que nous ne pouvons qu'augmenter notre niveau en adoptant cette façon de voir les choses. Et quand les joueurs commenceront à faire attention à cela jour après jour, à la façon de travailler ensemble, de se comporter ensemble, quand on aura créé cette structure à partir du premier jour, d'avoir cet esprit, alors nous pourrons faire les progrès dont nous avons besoin et, à la fin, atteindre nos objectifs." Q: Le PSG vous semble-t-il loin d'une victoire en Ligue des champions? R: "C'est trop tôt pour parler de ça. Bien sûr, on a parmi les joueurs les plus excitants, on est dans un grand club, dans une ville magnifique et excitante, mais pour être là ou tout le monde veut être à la fin, ce n'est pas qu'une question de parler, surtout avant même le premier entraînement. Je veux être dans une atmosphère où les matches de Coupe ont la même importance que les matches de Ligue des champions. Avec cet état d'esprit, tout le monde peut atteindre ses objectifs. Si vous me demandez au printemps, je vous dirai clairement si nous sommes prêts ou non." Q: Votre palmarès est pour l'instant réduit (une Coupe d'Allemagne), craignez-vous de souffrir d'une légitimité limitée dans un vestiaire de stars comme celui du Paris SG? R: "Au vu de mon expérience, les plus grands joueurs sont les plus gros travailleurs. Donc les joueurs les plus faciles (à manager, ndlr) sont les plus grands, parce qu'ils savent ce qu'il faut pour être au plus haut niveau et gagner de nombreux trophées. Ce sera compliqué cette saison avec la Coupe du Monde mais nous avons beaucoup de joueurs qui ont montré les saisons dernières qu'ils pouvaient s'adapter à cette situation, surmonter cette situation. Donc je n'ai pas du tout peur des stars parce que ce sont de gros travailleurs. C'est vrai que je n'ai qu'un titre mais c'était déjà le cas quand nous discutions avec le PSG, et le PSG m'a clairement dit qu'il ne cherchait pas un entraîneur avec le plus grand nombre de titres, mais le coach avec une bonne philosophie. Je suis très heureux d'avoir maintenant cette opportunité de gagner des titres au PSG." Q: Avez-vous rencontré Neymar? R: Je l'ai rencontré dimanche dernier, le rendez-vous s'est très bien passé. C'est un artiste, un joueur exceptionnel, un des meilleurs du monde. Les artistes sont des joueurs spéciaux qui ont besoin d'être traités spécialement, c'est tout à fait normal. Il faut construire la structure lui permettant de montrer son talent sur le terrain, et nous aurons alors un joueur-clé pour gagner nos matches. J'ai beaucoup aimé ce premier rendez-vous, j'ai rencontré quelqu'un de très ouvert et amical. Il y avait un tableau avec des marqueurs près de moi, et quand c'est le cas je me mets un peu obligatoirement à écrire et dessiner et nous avons donc commencé à parler football. Il y avait un sourire sur son visage." Q: On connaît votre admiration pour Pep Guardiola, votre objectif est-il de faire du PSG un Manchester City bis? R: "Non. Nous sommes Paris, pas Manchester City. Nous devons trouver notre propre style. Maintenant, c'est vrai que Pep est une grande source d'influence pour moi, son équipe à Barcelone était l'une des plus excitantes que j'ai jamais vues. C'est quelqu'un avec qui j'adore parler football." Q: Quelles sont vos demandes pour le mercato d'été? R: "Si la fenêtre des transferts ferme maintenant, je suis content. (...) Je ne suis pas le genre d'entraîneurs à vouloir s'immiscer dans les questions de transfert. J'ai une opinion claire, une fois que je connais l'équipe, j'ai une opinion sur ce qu'il faut ajouter pour atteindre un palier supplémentaire mais je dois d'abord faire connaissance avec les joueurs. Je ne suis pas le genre à dire que j'ai besoin de tel ou tel joueur, il y a du talent dans cette équipe et la possibilité de se développer depuis l'intérieur." Q: Etes-vous intéressé par la venue de Gianluigi Buffon, évoquée par certains médias? R: "Je ne peux pas répondre en détail, en disant si, non... Une chose est certaine, je ne peux pas imaginer la Juventus sans Buffon et c'est ce qui arrive maintenant. C'est une personne incroyable, avec une carrière incroyable, et derrière ce genre d'athlètes il y a souvent une personnalité exceptionnelle. Je ne le connais pas personnellement. Pour le moment, j'ai deux gardiens, restons patients. Dans un premier temps, je dois surtout m'habituer à l'idée que Buffon n'est plus à la Juve!" Propos recueillis en conférence de presse.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.