DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

500 miles d'Indianapolis: Carpenter en pole, Pagenaud et Bourdais placés

Vous lisez:

500 miles d'Indianapolis: Carpenter en pole, Pagenaud et Bourdais placés

500 miles d'Indianapolis: Carpenter en pole, Pagenaud et Bourdais placés
Taille du texte Aa Aa
Pour la troisième fois dans sa carrière, l'Américain Ed Carpenter s'élancera en pole position des 500 miles d'Indianapolis dimanche prochain après des qualifications qui autorisent Simon Pagenaud et Sébastien Bourdais à rêver. Sur le célèbre circuit ovale d'Indianapolis, Carpenter est quasiment chez lui: à la fois pilote et propriétaire de l'écurie qui porte son nom et qui est basée à "Indy", il a dominé la dernière journée des qualifications dimanche. Il est le seul à avoir bouclé un tour avec une vitesse moyenne de plus 230 miles par heure, soit 370 km/h! "J'ai été surpris par mon premier tour, je savais qu'on avait une bonne voiture mais je ne m'attendais pas à dépasser les 230 (miles par heure). De mes trois +poles+ ici, celle-ci a été la plus facile à décrocher", a expliqué Carpenter. Il lui faut maintenant confirmer en course lors de la 102e édition de l'un des rendez-vous les plus prestigieux du sport automobile le 27 mai. Son meilleur résultat en 14 participations reste une 5e place en 2008. - Les ambitions de Penske - Avec 200 tours à parcourir et des interruptions de course relativement fréquentes, la pole n'est pas capitale pour remporter les 500 miles d'Indianapolis mais les qualifications ont permis de confirmer d'une part la supériorité du moteur Chevrolet et d'autre part les ambitions de l'écurie Penske. Si la pole lui a échappé, Penske qui ne s'est plus imposé à "Indy" depuis 2015, a placé trois de ses pilotes aux quatre premières places, avec Simon Pagenaud (2e), Will Power (3e) et Josef Newgarden (4e). Le quatrième pilote Penske, le Brésilien Helio Castroneves, triple vainqueur de l'épreuve et meilleur temps de la première journée de qualifications samedi, a dû se contenter de la 8e place. "Partir en première ligne, c'est très bien, l'équipe a fait du bon boulot, je suis vraiment impatient", a insisté Pagenaud qui a réussi ses meilleurs "qualifs" en sept participations à l'épreuve. Depuis sa 8e place en 2013 à sa deuxième participation, Pagenaud enchaîne les désillusions à Indianapolis (19e en 2016, année de son titre de champion Indycar, 14e en 2017) mais il peut devenir le premier pilote français à s'imposer dans la mythique épreuve de vitesse américaine depuis... René Thomas en 1914. A moins que ce titre de gloire ne revienne à Sébastien Bourdais qui s'élancera au volant de sa monoplace de l'écurie Dale Coyne en deuxième ligne avec le 5e chrono de la journée. - Bourdais un an après - Un an après son grave accident sur cette même piste, Bourdais n'a pas caché son soulagement d'en avoir terminé avec les qualifications. "Ca a été probablement le week-end le plus compliqué et la chose la plus difficile que j'ai eu à faire, je suis heureux que cela soit terminé", a avoué Bourdais, victime de multiples fractures (bassin, hanche droite) après avoir percuté le muret de protection à plus de 300 km/h lors de la première journée des qualifications en mai 2017. L'Américaine Danica Patrick, star du sport automobile aux Etats-Unis qui mettra un terme à sa carrière le 27 mai après la course, a terminé la journée à la 7e place. La première partie des qualifications, pour déterminer les places entre les 4e et 11e lignes sur la grille de départ, a réservé une surprise de taille. L'Américain Alexander Rossi (Andretti), vainqueur de l'épreuve en 2016, a terminé à l'avant-dernière place et s'élancera de la 11e et dernière ligne. "C'est frustrant, je croyais qu'on pouvait viser la 4e ligne, mais depuis qu'on est arrivé ici, on est en panne de vitesse", a-t-il regretté. Le tenant du titre, le Japonais Takuma Sato (Rahal Letterman Lanigan) a signé lui le 16e temps.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.