DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue des champions dames: Wolfsburg-Lyon, l'heure de l'explication

Vous lisez:

Ligue des champions dames: Wolfsburg-Lyon, l'heure de l'explication

Ligue des champions dames: Wolfsburg-Lyon, l'heure de l'explication
Taille du texte Aa Aa
Ce sont deux places fortes du football féminin, et elles se sont déjà affrontées deux fois en finale de Ligue des champions: c'est l'heure de la belle pour l'Olympique lyonnais, en quête d'un triplé européen historique, et Wolfsburg, jeudi au stade Dynamo Lobanovski de Kiev (Ukraine). Ligue des champions 2012-13, à Stamford Bridge, Londres: Wolfsburg s'impose 1-0 face aux Lyonnaises. Trois ans plus tard, ces dernières prennent leur revanche en battant les Allemandes à Reggio d'Emilie, en Italie, aux tirs au but (1-1, 4-3 t.a.b.). Le magnifique stade Dynamo Lobanovski de Kiev va donc accueillir une "belle", et peut-être assister à la confirmation d'une suprématie: si Lyon s'impose, il deviendra, seul, le club le plus titré dans l'épreuve, avec cinq couronnes après les succès en 2011, 2012, 2016 et 2017. Pour le moment, Lyon est à égalité de titres avec Francfort (2002, 2006, 2008, 2015). S'ajoutent à ce palmarès continental 12 titres de champion de France (de 2007 à 2018 sans discontinuer!) et sept Coupes de France, en attendant la finale de l'édition 2018 qui l'opposera au Paris SG le 31 mai. Et un effectif de stars, de la meneuse allemande Dzsenifer Marozsan en passant par la Japonaise Saki Kumagai et la Norvégienne Ada Hegerberg. - Lyon, le Real Madrid au féminin ? - De là à comparer l'OL féminin à l'ogre Real Madrid chez les hommes, d'autant plus que le club espagnol tentera lui aussi de réaliser un triplé continental historique contre Liverpool samedi ? "Je ne suis pas Sergio Ramos !", a voulu tempérer Wendie Renard, capitaine et défenseure emblématique du club français pour éviter toute analogie avec l'international espagnol. "On sait qu'en cas de victoire, on peut rentrer un peu plus dans l'histoire. Mais avant cela on a un combat à livrer (jeudi). Je vous en reparlerai s'il y a victoire", a-t-elle ajouté, mercredi lors du point-presse d'avant match. Mais si les Lyonnaises partent favorites, Wolfsburg ne doit pas être sous-estimé: les Allemandes ont remporté le championnat et la Coupe nationale cette saison, qu'elles se verraient bien boucler sur un triplé. "Nous avons joué samedi", a exposé mercredi la défenseure Nilla Fischer à propos de la finale de la Coupe d'Allemagne, remportée aux tirs au but face au Bayern Munich (0-0, 3-2 t.a.b.). "Ça été difficile comme match, il faisait chaud, mais cela nous donne de l'énergie d'avoir gagné un autre titre." - 'Des armes pour les battre et les embêter' - "On a vu que l'an passé c'était déjà deux confrontations assez serrés (en quarts de finale de l'édition 2017), ça s'est joué à un but d'écart. On s'attend à un match difficile", prévient encore Renard. Elles ont un fort potentiel, offensif mais aussi défensif. Maintenant, elles savent aussi à quoi s'attendre nous concernant. Nous aussi on a eu des recrues et des armes pour les battre et les embêter". Deux jours avant la finale masculine, qui se déroulera au stade Olympique de Kiev (capacité de 70.000 places contre 17.000 environ pour le Dynamo Lobanovski), l'affiche promet du suspense. "Wolfsburg et Lyon ont mérité de disputer cette finale et vont offrir un superbe spectacle aux supporters", s'est réjoui l'ancienne internationale allemande Nadine Kessler, nommée à la tête de l'unité en charge du football féminin à l'UEFA et ancienne joueuse de... Wolfsburg. "A partir de la saison prochaine, nous allons laisser à la finale de Ligue des champions féminine son propre espace pour se développer, et sa propre identité", expose-t-elle dans un communiqué de l'instance continentale dans lequel le président de l'UEFA, Aleksander Ceferin, se félicite du "potentiel illimité du football féminin". La prochaine finale féminine aura lieu à Budapest, tandis que la finale masculine aura lieu à Madrid pour la saison 2018-19. Reste à savoir si elle opposera à nouveau Lyon et Wolfsburg...
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.