DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Platini espère que "la Fifa aura la décence de lever" sa suspension

Vous lisez:

Platini espère que "la Fifa aura la décence de lever" sa suspension

Platini espère que "la Fifa aura la décence de lever" sa suspension
Taille du texte Aa Aa
"J'espère que la Fifa aura le courage et la décence de lever ma suspension", a déclaré samedi à l'AFP Michel Platini, "en l'état" mis hors de cause par la justice suisse dans l'affaire du paiement de 1,8 million d'euros sans contrat écrit. "Sinon, mes conseils lanceront toutes les procédures nécessaires pour casser la suspension de la Fifa. Le feuilleton va continuer", a-t-il poursuivi. L'ex-président de l'UEFA reste suspendu de toute activité liée au football jusqu'en octobre 2019 pour avoir reçu un paiement de 1,8 M EUR sans contrat écrit correspondant à un travail de conseiller auprès de Sepp Blatter, président déchu de la Fifa. Q: Après l'annonce de la justice suisse, quelle est votre réaction ? R: "Je dis +finalement+. Je sais que je ne n'ai rien fait, je savais que cette nouvelle devait arriver, ça a pris du temps, c'est tout". Q: Ca a été dur depuis près de trois ans, depuis le début de l'affaire ? R: "Ca a été très difficile. La Fifa n'a communiqué que pour me massacrer médiatiquement. J'en ai pris plein la gueule. Mais quand ma peine a été réduite par les instances sportives (Fifa puis Tribunal arbitral du sport) de 8 ans de suspension de toute activité liée au football à 6 ans, puis à 4 ans, qu'aucun fait de corruption n'a été établi contre moi, les gens ont compris: tout était fait pour m'écarter de la présidence de la Fifa. Les gens ont vu la machination. Mais tous mes proches le savaient. Dans mes amis, ma famille, personne ne m'a jugé. Mais là, enfin la vérité sort". Q: Quelles sont les prochaines étapes ? R: "Aller voir un match de rugby puisque je suis banni des activités liées au football (rires). Plus sérieusement, j'espère que la Fifa aura le courage et la décence de lever ma suspension, puisque la justice a établi qu'il n'y avait pas de paiement déloyal. Sinon, mes conseils lanceront toutes les procédures nécessaires pour casser la suspension de la Fifa. Le feuilleton va continuer". Q: Tout le monde a en tête la prochaine élection à la présidence de la Fifa en juin 2019... R: "J'ai le temps de réfléchir. Pour l'instant, je profite de cette décision. Elle me permet de redresser la tête. Ce qui me gêne plus que tout, c'est que mes petits enfants, en tapant mon nom dans Wikipedia, peuvent lire à la dernière ligne: +Michel Platini, banni du football par les instances pour paiement indu+. Après tout ce que j'ai fait pour le football... Maintenant qu'il y a cette décision de justice, je ne peux plus être banni du football, c'est ce que je demande. Il y a un proverbe italien qui dit: +Quand les portes se referment, les portails s'ouvrent+". Propos recueillis par Philippe GRELARD
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.