DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tennis: Thiem monte en puissance à Lyon avant Roland-Garros

Vous lisez:

Tennis: Thiem monte en puissance à Lyon avant Roland-Garros

Tennis: Thiem monte en puissance à Lyon avant Roland-Garros
Taille du texte Aa Aa
L'Autrichien Dominic Thiem, 8e joueur mondial, a remporté samedi le tournoi ATP de Lyon, dont il était tête de série N.1, aux dépens du Français Gilles Simon (75e) 3-6, 7-6 (1) 6-1 et peut se présenter dans les meilleures conditions Roland-Garros. Aux Internationaux de France, Thiem doit affronter au premier tour, lundi, le Bélarusse Ilya Ivashka, issu des qualifications. Thiem (24 ans), qui gagne son dixième titre (le 8e sur terre battue) sur le circuit principal et son second en 2018 après Buenos Aires en février, succède au palmarès de l'épreuve lyonnaise au Français Jo-Wilfried Tsonga, victorieux en 2017 pour sa première édition. Dans la première manche, Simon s'est montré beaucoup plus régulier et l'Autrichien, commettant beaucoup de fautes directes, a cédé sur son service au 6e jeu du premier set pour être mené 4-2 puis 6-3. Dans le deuxième set, après s'être fait breaker d'entrée (1-0) mais par la suite, Thiem, vainqueur de Rafael Nadal il y a deux semaines à Madrid où il a été finaliste, a nettement haussé son niveau de jeu, reprenant le service du Français (4-4). Il obtenait ainsi le droit de jouer la 2e manche au jeu décisif 7-6 (7/1). Simon a ensuite totalement cédé sous le rythme imposé par son adversaire menant totalement les échanges. "Je me sens vraiment bien. Avoir gagné ce tournoi est génial d'autant que j'étais proche de perdre au deuxième tour comme aujourd'hui encore, mais je suis le vainqueur de ce tournoi et c'est ce qu'il faut retenir", s'est réjouit Thiem. "Cela reste une bonne préparation, j'ai passé beaucoup de temps sur le court et je suis très heureux", a-t-il poursuivi se déclarant "très bien physiquement et mentalement". - la "bonne semaine" de Simon - "J'étais venu avec de bonnes sensations et je vais profiter de la journée de dimanche pour récupérer et lundi je serais prêt à jouer", a assuré l'Autrichien. Même battu, Gilles Simon, qui jouait sa vingtième finale sur le circuit principal (13 succès), peut aborder avec une confiance en hausse Roland-Garros ce dont il avait besoin après son élimination d'entrée à Estoril, il y a trois semaines. A la Porte-d'Auteuil, il affrontera au premier tour le Géorgien Nikoloz Basilaschvili qui l'avait toutefois éliminé d'entrée en 2017 sur la terre battue parisienne. A Lyon, le Niçois (33 ans) a toutefois bénéficié d'un parcours assez dégagé par le forfait en 8e de finale du Sud-Coréen Hyeon Chung (19e mondial), blessé à la cheville droite et l'élimination en quarts de l'Américain John Isner (10e) qu'il aurait pu affronter ensuite en demi-finales. "Dans l'ensemble, je reste sur une bonne semaine mais je suis très déçu d'avoir perdu la finale. Il y avait la place pour gagner. J'étais pourtant en bonne position mais je n'ai pas réussi. Je vais me tourner sur Roland-Garros. J'ai pu bien servir cette semaine même si mon service a été moins efficace au deuxième set lorsque mes jambes ont lâché et j'ai pu mettre en place des choses", a réagi Gilles Simon. Venu à Lyon pour tester son coude, l'Australien Nick Kyrgios, vainqueur du double associé à l'Américain Jack Sock, a admis être "à 80%" et prêt pour Roland-Garros".
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.