DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Basket: Le Mans complète le dernier carré et défiera Strasbourg en demi-finale

Vous lisez:

Basket: Le Mans complète le dernier carré et défiera Strasbourg en demi-finale

Basket: Le Mans complète le dernier carré et défiera Strasbourg en demi-finale
Taille du texte Aa Aa
Le Mans s'est imposé contre Villeurbanne 79 à 68, dimanche sur son parquet d'Antarès lors du match d'appui en quart de finale du Championnat de France de basket, et défiera Strasbourg en demi-finale au meilleur des cinq rencontres. La logique aura finalement été respectée dans ces quarts de finale de ProA, où les quatre premiers de la saison régulière --respectivement Monaco, Strasbourg, Le Mans et Limoges-- ont validé leur ticket pour le dernier carré. Pour Villeurbanne, le seul club invité en Euroligue à partir de la saison 2019/20, cette saison, sans trophée, laissera un goût amer: avec un changement d'entraîneur, une élimination prématurée en Coupe d'Europe et maintenant un quart raté, le plus gros budget de la division s'apprête à vivre un nouvel été mouvementé. Des quatre qualifiés, c'est Le Mans qui aura connu le plus de difficultés, battu à l'aller par l'Asvel (81-68), mais qui a bien redressé la situation d'abord à l'Astroballe (72-67) puis à domicile dimanche (79-68). Et lors du match d'appui, chacune des deux équipes a pris le large au score, puis a vu son adversaire revenir. Le coup d'accélérateur décisif a été donné par le MSB dans le troisième quart. Les Tangos ont pu compter sur un très bon Antoine Eito (14 points), redoutable à trois points pour s'échapper définitivement, et sur le sang-froid de Justin Cobbs à 19 points dont 10 sur 10 sur la ligne des lancers francs. -"Les play-offs, j'aime ça"- "Les play-offs, j'aime ça, chaque année. Et je sais que ça va venir. On a tous été super dans l'attitude. Et aussi en défense", s'est réjoui Eito au micro de SFR Sport à la fin de la rencontre. En demi-finale, c'est Strasbourg qui attend Le Mans, "un gros morceau" à en croire Eito. Les deux équipes se sont déjà affrontées à deux reprises en demi-finales de play-offs par le passé, en 2015 et en 2016. A chaque fois les Alsaciens s'étaient imposés sans perdre le moindre match. Et cette saison, alors que le MSB et la SIG étaient à la lutte pour la deuxième place, et donc l'avantage du terrain pour les demies, Strasbourg est allé s'imposer à Antarès le 12 mai (80-70). Avantage donc aux joueurs de Vincent Collet, qui viseront une sixième finale consécutive, après cinq défaites de rang sur la dernière marche vers le titre. "On va jouer une grosse équipe de Strasbourg, mais on n'a rien à perdre. On sera prêt. Dans leur dernier match contre Nanterre, ils ont été moins bien, il y a des trous. Je pense que Strasbourg et Monaco sont en effet au-dessus. On est complètement outsider", a conclu Eito.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.