DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Roland-Garros: Barrère laisse passer sa chance

Vous lisez:

Roland-Garros: Barrère laisse passer sa chance

Roland-Garros: Barrère laisse passer sa chance
Taille du texte Aa Aa
Le Français Grégoire Barrère (196e) a laissé passer sa chance à Roland-Garros, battu en cinq manches par le Moldave Radu Albot (97e) après avoir mené deux sets à zéro (4-6, 0-6, 7-5, 6-1, 6-2) au premier tour dimanche. Sur le nouveau court N.18 semi-enterré, sous un chaud soleil, tout semblait bien parti pour Barrère, bénéficiaire d'une invitation, qui comptait deux manches d'avance après à peine plus d'une heure de jeu. Mais les matches en trois sets gagnants ne sont pas son quotidien, comme l'ont montré ses cuisses massées par le kiné avant la manche décisive. Accroché dans le troisième set, qu'il a fini par céder 7-5 sur une double faute, il a ensuite coulé dans les deux derniers. Le Francilien de 24 ans, un des amis proches du N.1 français Lucas Pouille, arrivait pourtant à Paris en belle forme. Depuis le début de l'année, il a gagné plus de 400 places au classement ATP (de 623e à 196e) et restait sur une demi-finale et une finale en tournois Challenger (la deuxième division du tennis), à Ostrava (République tchèque) et Bordeaux. Barrère court toujours après la première victoire de sa carrière sur le circuit principal (quatre défaites). A Roland-Garros, il avait déjà été battu d'entrée lors de sa première participation au grand tableau il y a deux ans, par le Belge David Goffin. Il n'avait pas franchi le cap des qualifications l'an passé. Au deuxième tour, Albot sera opposé au Bosnien Damir Dzumhur.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.