DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Roland-Garros: ça roule toujours pour Trungelliti et sa mamie

Vous lisez:

Roland-Garros: ça roule toujours pour Trungelliti et sa mamie

Roland-Garros: ça roule toujours pour Trungelliti et sa mamie
Taille du texte Aa Aa
Le lucky loser argentin Marco Trungelliti, venu en voiture de Barcelone à Roland-Garros dimanche en compagnie de sa grand-mère presque nonagénaire, a bravé la fatigue pour franchir le premier tour aux dépens de l'Australien Bernard Tomic. Trungelliti s'est imposé en quatre sets 6-4, 5-7, 6-4, 6-4 face à l'ancien N.17 mondial tombé au 206e rang. Trungelliti, 190e mondial, âgé de 28 ans, avait été repêché après le forfait de l'Australien Nick Kyrgios, encore trop juste (coude droit) pour honorer sa participation. Mais il avait déjà migré vers la Catalogne... Il a choisi de parcourir le millier de kilomètre le séparant de Paris en voiture avec sa mère, son frère et... sa grand-mère de 89 ans qui, vraisemblablement, ne comprend rien au tennis. "Elle ne sait pas comment on compte les points. Et jusqu'à ce que les spectateurs applaudissent, elle n'avait pas compris que le match était terminé." Il faut dire que Trungelliti n'a pas ménagé sa mamie depuis dimanche matin lorsqu'on lui a appris qu'il était le premier de la liste des lucky loser pour remplacer Kyrgios. "Ma grand-mère était sous la douche quand je lui ai dit: +Bon maintenant on part pour Paris+", a expliqué l'Argentin rompu aux longues distances en voiture. "Pour nous en Argentine, si vous ne vivez pas à Buenos Aires, (parcourir) 1000 kilomètres, ce n'est rien. Vous pouvez rouler 1.000 kilomètres et ne pas croiser une seule ville." Sur le court, il aura donc droit à un autre tour de piste, face à Marco Cecchinato qui risque d'être un peu à plat. L'Italien s'est imposé 10-8 au cinquième et après 3h41 de jeu face au Roumain Marius Copil.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.