DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Top 14 et Salary cap: Lorenzetti s'interroge sur le Stade Français

Vous lisez:

Top 14 et Salary cap: Lorenzetti s'interroge sur le Stade Français

Top 14 et Salary cap: Lorenzetti s'interroge sur le Stade Français
Taille du texte Aa Aa
Le président du Racing 92, Jacky Lorenzetti, s'est dit mercredi "interrogatif" quant à la capacité du Stade Français à recruter le Toulousain Gaël Fickou sans dépasser le plafond de masse salariale, fixé à 11,3 millions pour les clubs du Top 14. "Je me demande comment ils font, je suis plutôt interrogatif", a déclaré Lorenzetti en évoquant lui-même le sujet du trois-quarts centre, pressenti dans les Hauts-de-Seine avant de s'engager finalement pour cinq ans avec le rival parisien. "On a regardé le cas de Gaël Fickou qui est un ami de Yannick (Nyanga, le nouveau directeur sportif), mais on a renoncé à cause des conditions financières qui nous semblaient perturber le renouvellement de nos joueurs actuels en créant des incohérences avec les rémunérations de Virimi (Vakatawa) et de Henry (Chavancy) au centre", a expliqué le dirigeant. "On n'a pas cette politique de surenchère des salaires", a-t-il ajouté. "Et puis on ne pouvait pas l'assumer avec une masse salariale qui est pourtant très importante, on n'est pas loin de 11 millions d'euros", a encore dit Lorenzetti lors de la conférence de presse de fin de saison. La signature de Fickou au Stade Français suit celle de deux autres internationaux, le deuxième ligne français Yoann Maestri et l'ouvreur argentin Nicolas Sanchez. Trois recrutements spectaculaires pour le club de la capitale, racheté en 2017 par l'homme d'affaires suisse d'origine allemande Hans-Peter Wild. Il a choisi Heyneke Meyer, ancien sélectionneur des Springboks, comme nouveau directeur sportif et entraîneur principal. "Aujourd'hui, il y a un actionnaire fortuné qui a l'air de vouloir redonner des ambitions à son club. Tant mieux si les derbies sont plus animés que jamais", s'est réjoui Lorenzetti. Il avait en mars 2017 annoncé un projet de fusion entre les deux clubs, avant d'abandonner au bout d'une semaine devant l'opposition quasi-générale.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.