DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

NBA: l'entraîneur de Cleveland soigné pour stress en mars

Vous lisez:

NBA: l'entraîneur de Cleveland soigné pour stress en mars

NBA: l'entraîneur de Cleveland soigné pour stress en mars
Taille du texte Aa Aa
L'entraîneur de Cleveland Tyronn Lue a révélé jeudi, à quelques heures du coup d'envoi de la finale NBA contre Golden State, qu'il avait dû se mettre en arrêt-maladie en mars à cause du stress. "C'était lié à l'anxiété, le médicament que je prends me fait du bien, je n'ai plus de douleurs à la poitrine, tout va bien", a déclaré Lue sur la chaîne de télévision ESPN. "J'étais soulagé que cela ne soit pas quelque chose de grave", a-t-il ajouté. Lue, en poste depuis janvier 2016, avait manqué plusieurs matches en cours de saison et les quatre dernières semaines de la saison régulière. Son équipe avait alors indiqué qu'il souffrait de douleurs à la poitrine. Lue, qui a conduit Cleveland en juin 2016 à son premier titre NBA, a profité de cette pause forcée pour changer son rythme de vie et son alimentation. "C'était la première fois dans ma carrière, en vingt ans, que j'ai eu la chance de pouvoir me concentrer sur moi, ce n'était pas aussi grave que les gens ont pu le penser", a-t-il expliqué. "Cela faisait plusieurs années que j'avais ces douleurs à la poitrine, je n'avais pas pris le temps de savoir ce qui n'allait pas", a avoué l'ancien joueur, passé notamment par les Los Angeles Lakers et Atlanta. L'entraîneur des Cavaliers a expliqué avoir reçu le soutien des autres entraîneurs de NBA, dont son adversaire en finale, Steve Kerr, qui a eu, lui, des gros problèmes de dos pendant deux années.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.