DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cisjordanie: un Palestinien tué après des jets de pierre sur des soldats israéliens

Vous lisez:

Cisjordanie: un Palestinien tué après des jets de pierre sur des soldats israéliens

Cisjordanie: un Palestinien tué après des jets de pierre sur des soldats israéliens
Taille du texte Aa Aa
L'armée israélienne a annoncé avoir tué mercredi un Palestinien qui avait "jeté une grosse pierre" sur des soldats lors d'une opération d'arrestation à Nabi Saleh, au nord-ouest de Ramallah, en Cisjordanie occupée. Dans un communiqué, l'armée a affirmé qu'elle essuyait des jets de pierres lancées par une dizaine de Palestiniens quand l'un d'eux a atteint un soldat à la tête. Le soldat touché "a riposté en tirant sur le Palestinien", qui est décédé sur place de ses blessures, a-t-elle dit. Selon des militants palestiniens, l'homme tué, Ezzedine al-Tamimi, se trouvait à plus de 40 mètres des soldats lorsqu'il a été abattu. Human Rights Watch, une ONG de défense des droits de l'Homme américaine a mis en doute sur son compte Twitter la légitimité de la réaction de l'armée israélienne. "Le droit international ne permet le recours à une force létale qu'en cas de menaces imminentes pour la vie. Il est difficile de considérer que des jets de pierres correspondent à ce critère", a affirmé l'ONG. Le mois dernier, un soldat des forces spéciales est décédé après avoir reçu un bloc de pierre sur la tête lors d'une opération nocturne d'arrestation en Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël depuis plus de 50 ans, selon l'armée. Les forces israéliennes mènent régulièrement des raids nocturnes dans les régions de Cisjordanie pour arrêter des activistes palestiniens.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.