DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Gaza: trois Palestiniens tués par des soldats israéliens

Vous lisez:

Gaza: trois Palestiniens tués par des soldats israéliens

Gaza: trois Palestiniens tués par des soldats israéliens
Taille du texte Aa Aa
Trois Palestiniens ont été tués dans la bande de Gaza par des soldats israéliens lors d'affrontements vendredi près de la clôture frontalière, selon un bilan revu à la baisse du ministère local de la Santé qui avait auparavant fait état de 4 morts. Nabil Abou Daraba (26 ans) a été tué dans le nord de la bande de Gaza, tandis que Ziad al-Barim, dont l'âge n'a pas été précisé, a été abattu à l'est de Khan Younès dans le sud de l'enclave sous blocus. Un troisième Palestinien a été tué et 92 autres ont été blessés par balles, lors de manifestations qui ont réuni plusieurs milliers de Palestiniens, a ajouté le ministère à Gaza. Parmi les blessés figure un photographe de l'Agence France-Presse qui couvrait les manifestations. L'armée israélienne a indiqué dans un communiqué que 12.000 Palestiniens avaient participé à des manifestations à cinq points différents le long de la barrière de séparation entre la bande de Gaza et Israël. Des manifestants, qualifiés par l'armée de "terroristes", ont lancé des dizaines de cerf-volants et des ballons équipés d'engins explosifs en direction de la barrière. Ces engins ont explosé en l'air. Des manifestants ont également lancé plusieurs grenades ainsi que des pneus enflammés en direction des soldats israéliens. Selon l'armée israélienne, les troupes ont eu recours aux moyens habituels utilisés pour disperser des manifestations "conformément aux règles d'engagement" en vigueur. La bande de Gaza est le théâtre depuis le 30 mars de manifestations accompagnées d'affrontements le long de la clôture frontalière. La mobilisation gazaouie est organisée au nom du droit au retour des Palestiniens sur les terres qu'ils ont fuies ou dont ils ont été chassés à la création d'Israël en 1948. Elle dénonce aussi le blocus imposé à l'enclave palestinienne depuis plus de 10 ans. Pour Israël, cette mobilisation sert de couvert à des activités hostiles du mouvement islamiste Hamas qui dirige l'enclave palestinienne. Au moins 128 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens depuis le 30 mars. Aucun Israélien n'a été tué.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.