DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Brexit : le gouvernement britannique remporte un vote majeur

Vous lisez:

Brexit : le gouvernement britannique remporte un vote majeur

Brexit : le gouvernement britannique remporte un vote majeur
© Copyright :
REUTERS/Toby Melville
Taille du texte Aa Aa

La Première ministre britannique Theresa May a évité mardi une dangereuse défaite lors de l'examen de son projet de loi sur le Brexit, après le rejet d'un amendement qui aurait donné au Parlement un droit de veto sur le résultat des négociations avec Bruxelles.

Les députés ont rejeté par 324 voix contre 298 cet amendement qui aurait octroyé au Parlement le pouvoir de renvoyer le gouvernement à la table de négociations si l'accord obtenu avec Bruxelles ne lui convenait pas.

Ce vote a été obtenu à l'issue d'ultimes discussions entre le gouvernement conservateur et les députés tories pro-UE, qui ont donné lieu à des scènes spectaculaires au Parlement, les ministres négociant d'arrache-pied avec les parlementaires au beau milieu de la chambre des Communes.

Etant donnée sa courte majorité, et face à des récalcitrants à la ligne qu'elle a tracée, Theresa May craignait une défaite qui aurait eu de lourdes conséquences sur sa marge de manœuvre - voire sa survie à la tête de l'exécutif.

Le projet de loi, intitulé "Loi (de retrait) de l'Union européenne", doit mettre fin à la suprématie du droit européen sur le droit britannique, et organiser la transposition de certaines règlementations européennes. Les députés, qui avaient adopté une première version en janvier, se prononcent jusqu'à mercredi sur une série d'amendements introduits lors de l'examen du texte à la Chambre des Lords, la chambre haute du Parlement britannique, allant à l'encontre du projet gouvernemental.

Soucieuse d'éviter un camouflet, Theresa May s'est personnellement impliquée dans les tractations de dernière minute en recevant des députés conservateurs pro-UE dans son bureau au Parlement. Lundi soir, elle avait également convoqué l'ensemble des députés de son parti pour les rappeler à l'ordre.

"Nous devons montrer clairement que nous sommes unis, en tant que parti, dans notre détermination à mettre en place la décision prise par le peuple britannique" qui avait voté à 52% pour sortir de l'Union européenne en juin 2016, avait-elle dit.

Une mise en demeure qui avait conduit le secrétaire d'Etat à la Justice, Phillip Lee, pro-UE, à annoncer sa démission mardi matin afin de voter librement, a-t-il expliqué.

Avec agence