DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Maldives: 19 mois de prison pour l'ex-président Gayoom

Vous lisez:

Maldives: 19 mois de prison pour l'ex-président Gayoom

Maldives: 19 mois de prison pour l'ex-président Gayoom
Taille du texte Aa Aa
La justice des Maldives a condamné mercredi l'ex-président du pays Maumoon Abdul Gayoom à 19 mois de prison pour obstruction à l'enquête sur le présumé complot pour renverser le président Abdulla Yameen en début d'année. Arrêté en février lors d'un coup de force du chef de l'État actuel, destiné selon les autorités à contrer une conspiration de l'opposition en exil pour provoquer sa chute, l'ex-homme fort de ce micro-État de l'océan Indien a refusé de coopérer avec la police. Âgé de 80 ans, M. Gayoom a dirigé les Maldives d'une main de fer pendant trente ans (1978-2008). Pourtant demi-frère et ex-allié de M. Yameen, il s'est rallié l'année dernière à l'opposition emmenée par le dissident Mohamed Nasheed. Dans une autre procédure mais liée aux mêmes événements, Maumoon Abdul Gayoom est toujours sous le coup de poursuites pour "terrorisme", aux côtés de deux juges de la Cour suprême interpellés à la même période. La plus haute instance judiciaire de cet archipel touristique avait début février cassé les condamnations d'opposants politiques. Cette annonce surprise était un revers pour le président Yameen, dont la dérive autoritaire est critiquée depuis plusieurs années à l'international. Refusant d'obéir à l'injonction de la justice, M. Yameen avait déclaré l'état d'urgence, ordonné des arrestations et finalement obtenu des juges restants de la Cour suprême qu'ils reviennent sur leur décision initiale. Cette répression, qualifiée par l'ONU d'"attaque en règle contre la démocratie", a un peu plus entaché l'image de ce haut lieu du tourisme de luxe, associé dans l'imaginaire grand public aux plages de sable blanc et aux mers bleu turquoise.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.