DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Journal d'une incarcération, la vie de Valérie Zézé

Vous lisez:

Journal d'une incarcération, la vie de Valérie Zézé

Journal d'une incarcération, la vie de Valérie Zézé
Taille du texte Aa Aa

Valérie Zézé retourne au centre d'accueil, un lieu clef de son ancienne vie de toxicomane.

Elle ne se rappelle pas le nombre de fois où elle a tocqué à la porte de ce centre pour appeler à l'aide.

"Cette porte a été toujours trés importante pour moi. Elle a toujours été ouverte. On ne m'a jamais dit : tu ne peux pas entrer. Jamais" confie-t-elle.

Valérie Zézé

Valérie Zézé a été toxicomane pendant trente ans et a été huit fois en prison.

Sa vie est racontée dans une bande dessinée : "la ballade des dangereuses".

Les dessins retracent son entrée dans l'univers de la drogue, ses vols pour financer son addiction.

"Il m'en fallait toujours plus et encore plus, et comme je n'avais pas toujours une personne argentée avec moi, je me suis mise à voler".

Des vols qui l'ont entrainé en prison. Un endroit de solitude, de tristesse et d'intimité impossible décrit avec précision par le trait enfantin de Delphine et Anaële Hermans.

Pour Valérie Zézé, le retour dans la vie "normale" après la prison tenait presque de l'impensable. "Si j'avais été soignée dès les premières fois, jamais je ne serais rentrée huit fois en prison. Là bas, on apprend à être une vrai déliquante " explique Valérie Zézé.

Ce qui l'a fait tenir, c'est le soutien de son fils et une cure de désintoxication de plus de deux ans. Aujourd'hui, elle écrit son propre future.