DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mondial-2018: choc des titans et dénouements sur le fil pour la 2e journée

Vous lisez:

Mondial-2018: choc des titans et dénouements sur le fil pour la 2e journée

Mondial-2018: choc des titans et dénouements sur le fil pour la 2e journée
Taille du texte Aa Aa
Le premier grand choc de la Coupe du monde en Russie a tenu toutes ses promesses: porté par un immense Cristiano Ronaldo, auteur d'un triplé, le Portugal a fait match nul avec l'Espagne (3-3) lors de la deuxième journée du Mondial qui livre ses premières indications. L'attaquant du Real Madrid et quintuple ballon d'or a démarré fort une rencontre qu'il a marquée de son empreinte. "CR7", juste de bout en bout, a provoqué d'entrée de jeu un penalty, qu'il a transformé avec sang froid (4e, 1-0). Et conclu d'un sublime coup franc synonyme d'égalisation en fin de match (88e, 3-3). Car entre temps, l'Espagne, très attendue après le limogeage soudain de son sélectionneur Julen Lopetegui la veille de la compétition, a livré elle aussi un match de très haut niveau, collectivement. Diego Costa a inscrit un doublé (24e, 55e) et Nacho s'est rattrapé du penalty concédé d'une demi-volée qui a frappé les deux poteaux avant de rentrer (58e). Les hommes de Fernando Hierro, qui a repris la sélection au pied levé, ont prouvé que le bouleversement sur le banc ne leur a pas fait perdre tous leurs moyens, comme d'aucuns le craignaient. Entre temps, l'inévitable Cristiano Ronaldo avait eu le temps de marquer son deuxième but (44e) d'une frappe du gauche. Le Portugais est devenu après ce match le quatrième joueur de l'histoire à marquer dans quatre Coupes du monde consécutives. Un match qui augure donc le meilleur pour les deux équipes dans la compétition. - Histoires de dernières minutes - La deuxième journée de ce Mondial-2018 avait commencé plus tôt à Ekaterinbourg par une opposition d'un tout autre acabit: l'Uruguay du duo star Suarez-Cavani a gagné (1-0) in extremis face à l'Egypte à la toute fin du temps réglementaire (89e) au terme d'un match au rythme lent et avec peu d'occasions. C'est le défenseur José Maria Gimenez qui a délivré les siens en sautant très haut pour placer une tête dans le petit filet égyptien. La Celeste a ainsi puni des Pharaons solidaires mais très handicapés par l'absence de leur star Mohamed Salah. L'autre match de ce vendredi s'est aussi dénoué dans les derniers instants: l'Iran, largement dominé dans le jeu par le Maroc, s'est finalement imposé dans le temps additionnel à Saint-Pétersbourg sur un but contre son camp de Bouhaddouz sur un coup franc excentré (90+4). Trois points précieux qui permettent à la "Team Melli" de prendre la tête du groupe B "de la mort" avec l'Espagne et le Portugal, où le Maroc est bien mal embarqué pour son retour en Coupe du monde après vingt ans d'absence. Samedi, au jour 3 du Mondial russe, c'est la France qui ouvrira le bal face à l'Australie, dans le groupe C.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.