DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mondial-2018: enquête de la Fifa sur les tribunes clairsemées d'Egypte-Uruguay

Vous lisez:

Mondial-2018: enquête de la Fifa sur les tribunes clairsemées d'Egypte-Uruguay

Mondial-2018: enquête de la Fifa sur les tribunes clairsemées d'Egypte-Uruguay
Taille du texte Aa Aa
La Fifa a lancé une enquête vendredi pour comprendre les raisons qui ont conduit l'Egypte et l'Uruguay à jouer devant des tribunes clairsemées à Ekatérinbourg, au deuxième jour du Mondial-2018. Dans l'Ekaterinburg Arena, l'enceinte la plus à l'est de la Russie parmi celles accueillant le Mondial-2018, des rangées entières de sièges oranges vides étaient visibles à la télévision. Seules les sections situées à chaque extrémité du terrain, derrière les buts, étaient remplies, l'une par les supporters soutenant l'équipe uruguayenne, l'autre par ceux encourageant l'Egypte. Les places mises en cause doivent normalement être uniquement vendues à des personnes de nationalité russe. La Fifa a assuré que la quasi-totalité des billets avait été vendus pour ce match. "Nous pouvons confirmé que 32.278 billets ont été vendus pour le match entre l'Egypte et l'Uruguay à Ekaterinbourg" pour une capacité de 33.061 sièges, a indiqué à l'AFP un porte-parole de la Fédération internationale du football. "Le fait que le nombre (de supporters) présents ne correspond pas au nombre de billets vendus peut être dû à différents facteurs, sur lesquels la Fifa enquête actuellement", a-t-il ajouté. Selon la Fifa, plus de 2,5 millions de billets ont été attribués pour le Mondial-2018, qui a commencé jeudi et se termine le 15 juillet. Les organisateurs russes assurent que presque tous les billets ont déjà été vendus, dont 46% à des Russes.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.