DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un milliard d'euros pour traquer des milliards de particules

Vous lisez:

Un milliard d'euros pour traquer des milliards de particules

Un milliard d'euros pour traquer des milliards de particules
Taille du texte Aa Aa

Un nouveau chapitre s'ouvre pour le CERN, l'organisation européenne pour la recherche nucléaire. Vendredi, à la frontière franco-suisse, un vaste chantier a été officiellement lancé pour accroître les capacités du LHC, le plus grand accélérateur de particules au monde.

Enfoui à 100 mètres sous terre (en forme d'anneau sur 27 km de long), le LHC sera doté d'ici 2026 d'un instrument à Haute Luminosité beaucoup plus performant.

Lucio Rossi, coordinateur du projet HL-LHC : "Les accélérateurs sont comme un microscope qui zoome sur une image, mais pour vraiment voir, j'ai aussi besoin de la lumière, sinon je ne peux pas voir. Le LHC à Haute Luminosité permet d'augmenter dix fois cette lumière. Nous verrons ce que nous pourrons découvrir grâce à cela. Nous comprendrons peut-être l'origine de la différence entre la matière et l'antimatière, ou si le boson de Higgs était présent dans l'explosion initiale au moment du Big Bang".

Près d'un milliard d'euros va être investi pour percer de nouvelles galeries souterraines et installer de grands aimants chargés de guider les faisceaux de particules.

Les chercheurs espèrent pouvoir en découvrir de nouvelles et identifier des phénomènes physiques encore inconnus.

Les expériences du CERN ont permis de confirmer en 2012 l'existence du boson de Higgs, considéré comme la clef de voûte de la structure fondamentale de la matière.

Avec Agences