DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Aquarius: les premiers migrants attendus à l'aube à Valence

Vous lisez:

Aquarius: les premiers migrants attendus à l'aube à Valence

Aquarius: les premiers migrants attendus à l'aube à Valence
Taille du texte Aa Aa
Les premiers des 630 migrants secourus par l'Aquarius au large de la Libye sont attendus dimanche vers 6H00 heures (4H00 GMT) au port espagnol de Valence (est), après une semaine de transport en Méditerranée, ont annoncé les autorités régionales. L'Aquarius et les deux navires militaires italiens qui les acheminent naviguent actuellement dans les eaux espagnoles. Le gouvernement de la région de Valence avait dans un premier temps annoncé samedi matin que la flottille arriverait dimanche vers 12H00 (10H00 GMT). Mais le sous-directeur général des urgences du gouvernement régional, Jorge Suarez, a ensuite indiqué à la presse et sur Twitter que les arrivées des bateaux s'échelonneraient à "6H00, 9H00 et 12H00" locales (4H00, 7H00 et 10H00 GMT). L'Aquarius passait samedi à la mi-journée au large de l'île de Majorque (archipel espagnol des Baléares), selon le site internet Marine Traffic, permettant de suivre en temps réel les mouvements de navires. Les 630 migrants avaient été secourus dans la nuit du 9 au 10 juin au large de la Libye par le navire humanitaire Aquarius affrété par les organisations SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF). Ils sont originaires de 26 pays dont 23 du continent africain mais aussi d'Afghanistan, du Bangladesh et du Pakistan, selon MSF. On compte parmi eux 450 hommes adultes et 80 femmes - dont au moins sept enceintes - ainsi que 11 enfants de moins de 13 ans et 93 adolescents mineurs, selon le dernier recensement communiqué par les autorités de la région de Valence. Un très important dispositif a été mis en place pour cet accueil exceptionnel, auquel participeront 2.320 personnes, dont un millier de bénévoles de la Croix-Rouge et 470 traducteurs. L'évènement sera également très médiatisé, plus de 600 journalistes étant accrédités. Le refus de l'Italie, le 10 juin, d'accueillir l'Aquarius avait plongé l'Europe dans une nouvelle crise politique sur la question migratoire. Le tout nouveau chef du gouvernement espagnol, le socialiste Pedro Sanchez - arrivé au pouvoir le 1er juin après une motion de censure contre le conservateur Mariano Rajoy - avait proposé le 11 juin d'accueillir ces migrants, alors que l'Italie et Malte refusaient l'entrée de l'Aquarius dans leurs ports. Samedi, l'Espagne a annoncé qu'elle acceptait l'offre de la France d'accueillir une partie de ces migrants. De son côté, le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini a une nouvelle fois interdit samedi l'accès aux ports italiens à deux navires d'une ONG naviguant au large des côtes libyennes.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.