DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tournée: après Kolisi, l'Afrique du Sud honore "The Beast"

Vous lisez:

Tournée: après Kolisi, l'Afrique du Sud honore "The Beast"

Tournée: après Kolisi, l'Afrique du Sud honore "The Beast"
Taille du texte Aa Aa
A chaque victoire son héros. L'Afrique du Sud a de nouveau renversé l'Angleterre (23-12) samedi à Bloemfontein en l'honneur de son pilier "centenaire" Tendai Mtawarira, surnommé "The Beast", une semaine après les débuts victorieux de Siya Kolisi, premier capitaine noir des Springboks (42-39). Ces derniers ont donc victoire acquise dans la série, la première à domicile pour le nouveau sélectionneur Rassie Erasmus qui semble faire souffler sur la sélection un vent nouveau. A l'inverse, il est de plus en plus contraire pour Eddie Jones, le sélectionneur australien de l'Angleterre dont les deux années quasi-parfaites de 2016 et 2017 paraissent bien loin: le XV de la Rose vient d'encaisser son 5e revers d'affilée. Dominés, acculés, les Anglais ont multiplié les fautes et permis à "The Beast" de fêter dignement, à l'âge de 32 ans, sa 100e sélection. - Quart d'heure anglais - Le pilier gauche a toute sa place au tableau d'honneur puisqu'il est à l'origine du réveil sud-africain alors que l'Angleterre menait 12-0. Car comme lors du premier test, l'Angleterre a immédiatement pris les devants. D'abord sur une percussion du troisième ligne centre Billy Vunipola qui permettait aux arrières George Ford, Owen Farrell et Jonny May de combiner pour lancer l'ailier Mike Brown sur les 20 derniers mètres (0-7, 10e). Puis, trois minutes plus tard, May s'offrait un festival personnel - accélération, débordement, retour intérieur, essai - en conclusion d'une superbe action initiée par Farrell avec un ballon dévié de Brown pour Daly (0-14, 13e). Mais les Anglais vont aussitôt baisser de rythme, se mettre à commettre des fautes et reculer. Et pour faire reculer, Mtawarira s'y connaît: sa percée dans l'axe du regroupement profita à Duane Vermeulen qui résista à plusieurs plaquages pour finir dans l'en-but (7-12, 24e). Dès lors, l'élan est sud-africain et l'ouvreur Handré Pollard profite des fautes adverses, notamment les mauls écroulés, pour passer deux pénalités (29e, 39e) - la seconde à près de 60 m - et donner l'avantage à son équipe à la pause (13-12). La seconde période sera quasiment à sens unique, malgré quelques sursauts anglais dont un essai anglais refusé à Brad Shields, le flanker remplaçant de l'ex-capitaine Chris Robshaw écarté pour la première fois par Jones, sur un sauvetage de Franco Mostert (57e). La mêlée sud-africaine, souveraine, va obtenir un essai de pénalité (50e) et Pollard passer une dernière pénalité (67e) pour offrir la série à la nation arc-en-ciel.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.