DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mondial-2018: Xavi défend Deschamps et Griezmann, pas Mbappé ni Pogba

Vous lisez:

Mondial-2018: Xavi défend Deschamps et Griezmann, pas Mbappé ni Pogba

Mondial-2018: Xavi défend Deschamps et Griezmann, pas Mbappé ni Pogba
Taille du texte Aa Aa
La légende du football espagnol Xavi a estimé que l'international français Kylian Mbappé avait "plus de physique que de talent, comme Pogba" dans un entretien au Journal du Dimanche, dans lequel il défend également le sélectionneur Didier Deschamps. "C'est un formidable attaquant de 19 ans, qui a montré de belles choses au PSG et va encore progresser", a commencé l'ancien cerveau du Barça avant de tacler les deux stars des Bleus: "Je lui trouve plus de physique que de talent, comme Pogba je crois, même si je ne l'ai pas vu jouer cette saison." Avec une entrée compliquée dans le Mondial-2018, et une victoire laborieuse devant l'Australie (2-1), les Bleus n'ont pas convaincu tout le monde. A commencer par Xavi, qui ne place pas l'équipe de France parmi ses favoris. Le milieu de terrain, qui à 38 ans évolue au Qatar depuis trois ans, voit ainsi le Brésil, l'Allemagne, l'Argentine, l'Espagne et même l'Angleterre devant les Bleus. En revanche, il s'est montré plus convaincu par Antoine Griezmann, un temps courtisé par le Barça: "Je l'aime car il a la classe et fait la différence. C'est l'un des meilleurs au monde, très fort physiquement. En fait, ce gamin à tout". Même son de cloche pour Samuel Umtiti, défenseur du club catalan depuis 2016. Il "est déjà l'un des meilleurs au monde à son poste", assure Xavi. "Il a la tête et le physique mais, plus important encore au Barça, il a une sortie de balle de qualité." Ousmane Dembelé, lui, "est arrivé avec une pression forte alors qu'il a besoin de temps pour mûrir" mais "son potentiel, son humilité et sa nature travailleuse jouent en sa faveur". Et Didier Deschamps? Il "a un style", a souligné Xavi. "Simplement, lui ou Simeone sont d'une autre école que Löw, Lopetegui ou Guardiola. C'est peut-être lié à leur passé de milieux très défensifs. Deschamps n'a pas changé d'idée en devenant coach: solidité défensive et contre-attaque. Il se fiche d'être dominé car il accorde plus d'importance à son organisation défensive qu'offensive. (...) C'est un parti pris qui a fonctionné pour aller en finale de l'Euro-2016."
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.