DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Atlético: Griezmann jusqu'en 2023, Hernandez jusqu'en 2024

Vous lisez:

Atlético: Griezmann jusqu'en 2023, Hernandez jusqu'en 2024

Atlético: Griezmann jusqu'en 2023, Hernandez jusqu'en 2024
Taille du texte Aa Aa
C'est enfin signé! Antoine Griezmann, qui a choisi de rempiler à l'Atlético Madrid en dépit de l'intérêt du FC Barcelone, a signé lundi un nouveau contrat jusqu'en 2023, a annoncé le club madrilène, qui a également prolongé le défenseur français Lucas Hernandez jusqu'en 2024. "Antoine Griezmann a prolongé son contrat pour une saison supplémentaire, jusqu'au 30 juin 2023", a écrit l'Atlético dans un communiqué, précisant que le document avait été signé au camp de base des Bleus au Mondial-2018, près de Moscou. Ce paraphe, assorti selon la presse espagnole d'une réévaluation du salaire de "Grizi" à plus de 20 M EUR par an, vient mettre un terme définitif à un long feuilleton autour de son avenir. Dans une mise en scène digne de la télé-réalité, la star des Bleus avait officialisé jeudi son choix de rester à l'Atlético, deux jours avant ses débuts au Mondial avec les Bleus face à l'Australie (2-1). Après avoir ménagé le suspense pendant des semaines, Griezmann acte enfin la prolongation de son histoire avec le club madrilène où il évolue depuis 2014 et où il est devenu l'un des meilleurs attaquants du monde. En échange, le voilà devenu le joueur le mieux payé de l'histoire du club, avec lequel son précédent contrat, signé en 2017, courait jusqu'en 2022. Avec 20 M EUR, "Grizi" n'est pas si loin du salaire estimé de Cristiano Ronaldo au Real (environ 23 M EUR sans les primes), alors que ce dernier s'est agacé publiquement de n'avoir pas bénéficié d'une revalorisation de contrat pour se rapprocher des salaires de Lionel Messi (plus de 40 M EUR) et Neymar (environ 35 M EUR), selon la presse. - Recrutement ambitieux - A Barcelone, l'un des deux géants du Championnat d'Espagne avec le Real Madrid, Griezmann aurait pu accumuler davantage de trophées qu'à l'Atlético, où la moisson est plus aléatoire: avant l'Europa League décrochée mi-mai, l'attaquant français aux 209 matches (112 buts) avec les "Colchoneros" ne comptait qu'une maigre Supercoupe d'Espagne en 2014. Mais, à l'Atlético, Griezmann reste l'icône incontestée alors qu'il aurait évolué à Barcelone dans l'ombre écrasante de Messi... Désireux de gagner la Ligue des champions, dont la finale 2019 se jouera dans le stade Metropolitano des "Colchoneros", Griezmann a obtenu au passage des assurances autour d'un recrutement ambitieux. Ainsi le club, après avoir prolongé le défenseur uruguayen José Maria Gimenez (23 ans) jusqu'en 2023, a également bétonné le contrat d'un autre défenseur d'avenir, le Français Lucas Hernandez (22 ans). "Lucas Hernandez a prolongé son contrat avec notre club jusqu'en 2024. Il étend ainsi son engagement avec le club pour deux saisons de plus", a écrit l'Atlético. Enfin, un troisième contrat a été signé lundi, celui de Thomas Lemar (22 ans), alors qu'un accord de principe a été scellé entre son club de Monaco et l'"Atleti". Mais ce document n'entrera en vigueur que lorsque le transfert sera dûment concrétisé, prévient le club madrilène. "Le contrat de Lemar a également été signé en attendant la visite médicale correspondante et la formalisation de l'accord définitif pour son transfert en provenance de l'AS Monaco", conclut l'Atlético. Le transfert avoisinerait les 75 millions d'euros, selon une source proche du dossier.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.