DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mondial-2018: Pavard, un petit jeune qui s'affirme chez les Bleus

Vous lisez:

Mondial-2018: Pavard, un petit jeune qui s'affirme chez les Bleus

Mondial-2018: Pavard, un petit jeune qui s'affirme chez les Bleus
Taille du texte Aa Aa
Plus qu'un simple plan B ? Le jeune latéral droit Benjamin Pavard a été appelé au Mondial en tant que doublure de Djibril Sidibé, mais son aîné a des petits pépins physiques, et en attendant, c'est le défenseur de Stuttgart qui s'affirme en équipe de France. Titulaire contre l'Australie (2-1), le joueur de 22 ans n'a pas tout bien fait, mais s'est montré plutôt solide défensivement, comme il l'avait été lors de sa première convocation chez les Bleus, en novembre dernier, quand il était entré après la pause pendant les amicaux contre le pays de Galles (2-0) et l'Allemagne (2-2). Pavard l'affirme crânement, il n'a pas ressenti de "pression particulière" pour son premier match de Coupe du monde contre les Australiens, alors que certains autres jeunes Bleus ont peut-être eu un "petit coup de stress": "Je ne suis pas quelqu'un qui stresse dans la vie. Je suis sûr de moi et de mes qualités". Depuis novembre, ses premiers pas chez les Bleus ont étonné - en bien - Guy Stéphan, le bras droit de Didier Deschamps interrogé par l'AFP avant le départ en Russie: "Benjamin Pavard, il est plutôt discret dans la vie, mais je trouve que sur le terrain, il affirme une certaine autorité défensive pour un jeune joueur", à l'entraînement comme en matches. Deschamps a d'ailleurs tranché en sa faveur, en annonçant sa liste des 23 le 17 mai, alors qu'il disposait d'une alternative avec le retour en forme de l'expérimenté latéral droit Mathieu Debuchy, du côté de Saint-Etienne. "Il a été bon quand je l'ai pris. Il fait partie des très bons défenseurs en Allemagne, à Stuttgart. Je continue de lui faire confiance, au détriment de Mathieu Debuchy qui a une expérience, un vécu. J'ai dû choisir et j'ai choisi", lançait alors DD. - 'Un défenseur dans l'âme' - A Stuttgart, 7e de Bundesliga, Pavard a disputé tous les matches de championnat dans leur intégralité cette saison au poste de défenseur central, d'où son goût clairement plus prononcé pour les tâches défensives que les courses vers l'avant. "Je suis un défenseur dans l'âme, j'aime défendre, tout le monde le voit, j'essaye aussi d'apporter offensivement, mais ce n'était pas facile face à l'Australie, c'était une équipe très regroupée", explique celui qui avait tout de même signé une passe décisive pour Kylian Mbappé lors du dernier match de préparation contre les Etats-Unis (1-1). Pendant que Pavard gratte des sélections, 7 au total, Sidibé (17 capes, 25 ans) a été mis au repos contre les Australiens. Selon Didier Deschamps, le joueur de Monaco a reçu un "coup contre les Etats-Unis qui a amené son genou à réagir". Le genou droit de Sidibé est surveillé de près: le latéral monégasque avait subi une lésion méniscale mi-avril avec son club de Monaco et avait décidé de ne pas se faire opérer. Et il avait manqué les deux premiers entraînements collectifs des Bleus en Russie, à cause de son genou. Ce dimanche, il a joué avec les autres remplaçants français lors du petit match amical organisé contre les U19 du Spartak Moscou (3-2), et ne s'est pas montré sous son meilleur jour. S'il retrouve ses sensations, il reste sur le papier le N.1, pour apporter davantage en phase offensive. Sinon, Pavard se tient prêt:" Je bosse toujours à fond pour avoir le plus de temps de jeu. On verra le choix du coach au deuxième match. (...) Je le respecterai". Au passage, le défenseur de Stuttgart a pesté contre le surnom que lui a attribué Adil Rami: celui de "Jeff Tuche", un personnage de la comédie populaire "Les Tuche" qui partage avec Pavard le même genre de tignasse bouclée. "Ecoutez, c'est bien marrant au début, mais au bout d'un moment voilà... OK, merci...". De l'autorité, on vous dit.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.