DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Suède: trois morts dans une fusillade à Malmö, en proie aux guerres de gangs

Vous lisez:

Suède: trois morts dans une fusillade à Malmö, en proie aux guerres de gangs

Suède: trois morts dans une fusillade à Malmö, en proie aux guerres de gangs
Taille du texte Aa Aa
Trois personnes sont mortes lors d'une fusillade liée au crime organisé à Malmö, une ville du sud de la Suède qui connaît d'importantes rivalités entre bandes. Selon des témoins, les victimes ont été visées lundi soir alors qu'elles sortaient d'un cybercafé du centre de Malmö, la troisième ville du pays, non loin d'un commissariat. D'après eux, au moins un assaillant aurait tiré à l'arme automatique, une information que la police a refusé de confirmer. Trois hommes de 19, 27 et 29 ans sont décédés, selon la police. Trois blessés âgés de 21, 30 et 32 ans ont été hospitalisés. Leur identité n'a pas été révélée mais selon le chef de la police locale, Stefan Sintéus, tous sont des gangsters "connus de la police", qui se livrent au crime organisé. La police a ouvert une enquête pour assassinat et tentative d'assassinat. A ce stade, aucun suspect n'a été identifié, a précisé la police locale. - Bilan exceptionnel- Pour Manne Gerell, professeur de criminologie à l'université de Malmö, le bilan de cette fusillade est exceptionnel. "Plus de deux personnes tuées lors d'une même attaque, cela ne s'est produit que quelques fois en Suède, à l'époque moderne", a-t-il expliqué à l'AFP. Les meurtres faisant trois victimes ou plus sont rares dans le pays scandinave. Seuls trois cas ont été enregistrés en Suède depuis 1994, selon l'agence de presse TT. Cette fusillade "nous rappelle encore une fois que notre tâche la plus importante est d'arrêter le crime organisé", a réagi le ministre de la Justice, Morgan Johansson. Si le royaume nordique, réputé pour sa tranquillité, enregistre une criminalité relativement faible, les quartiers défavorisés de Stockholm, Göteborg (sud-ouest) et Malmö connaissent depuis plusieurs années une montée de la violence attribuée par les autorités à des rivalités entre bandes liées au contrôle du trafic de drogue et de la prostitution. En 2017, la police a recensé plus de quarante assassinats par balle en Suède et 320 actes de violence par armes à feu - la plupart concentrés dans les trois grandes agglomérations du pays. Ancienne ville industrielle, Malmö compte 312.000 habitants, dont plus de 40% ont des racines étrangères. Loin du centre historique pavé, les quartiers aux immeubles fonctionnels parfois délabrés, sont souvent le théâtre de règlements de compte. En 2017, dix personnes y ont été tuées par balle, selon la télévision publique. La ville suédoise compte actuellement trois à quatre conflits entre gangs, estime la police. Cette violence s'explique par la pauvreté d'une partie de la population, juge Manne Gerell. "Il y a plus de pauvreté et de problèmes sociaux que dans d'autres grandes villes, et dans les villes avec plus de problèmes sociaux, la criminalité tend à être plus importante", explique-t-il. Les questions de la sécurité dans les banlieues et de l'immigration sont parmi les principaux thèmes de campagne pour les élections législatives du 9 septembre, qui voient les sociaux-démocrates au pouvoir reculer dans les sondages au profit des Démocrates de Suède (extrême droite).
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.