DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Escrime: épéistes et fleurettistes offrent deux nouveaux podiums à la France à l'Euro

Vous lisez:

Escrime: épéistes et fleurettistes offrent deux nouveaux podiums à la France à l'Euro

Escrime: épéistes et fleurettistes offrent deux nouveaux podiums à la France à l'Euro
Taille du texte Aa Aa
L'équipe de France masculine d'épée et les fleurettistes françaises ont remporté respectivement l'argent et le bronze, mercredi lors des Championnats d'Europe d'escrime qui se déroulent à Novi Sad (Serbie). En dépit de la présence de Yannick Borel, triple champion d'Europe individuel - avec un dernier titre glané dimanche - les Français n'ont pas réussi leur pari de reconquérir l'or décroché en 2016 mais ont fait mieux que l'an passé où ils avaient été sortis en quarts de finale. Toujours menés au score, ils ont fini par s'incliner 45-34 face à une solide équipe russe qui s'était défaite de l'Italie 45-40 au tour précédent. La blessure de Borel au poignet droit et l'absence de Daniel Jérent, N.6 mondial mais touché au dos, n'ont probablement pas permis aux Bleus, champions olympiques en 2016 et champions du monde 2017, d'être complètement fidèles à leur rang. "On n’était pas dans les meilleures conditions physiques, mais on revient avec l’argent. C’est une belle médaille, on la prend avec grand plaisir", a commenté Yannick Borel. "Forcément on est déçu parce que l’équipe de France d’épée ça gagne. On va travailler ce qui nous a fait défaut aujourd’hui pour les Monde", a-t-il conclu. Chez les dames, la reconquête - celle du bronze - a eu lieu. Au fleuret, Ysaora Thibus, Pauline Ranvier, Astrid Guyart et Anita Blaze sont venues à bout 45-26 de l'équipe d'Allemagne lors de la petite finale. "Elles ont fait ce qu’il fallait. On a mis tous les ingrédients qu’il faut, de l’engagement, une attitude positive, une belle escrime. Tout le monde a fait le job." a commenté Emeric Clos, entraîneur national du fleuret Les Françaises, qui avaient obtenu leur qualification pour les demi-finales après s'être débarrassées 45-36 de la Pologne, ont ensuite buté sur la Russie (45-31), décidément intraitable mercredi avec les sélections nationales. Les fleurettistes restaient sur trois podiums consécutifs, dont une finale perdue en février contre... la Russie. "Aujourd'hui, on est en dessous", a estimé Emeric Clos, faisant allusion au niveau de jeu des Russes et des Italiennes. Les résultats de l'équipe de France sont néanmoins assez constants ces dernières années. Lors des Mondiaux et Championnats d'Europe, les filles ne sont pas descendues du podium entre 2013 et 2016. Deux éliminations l'an passé en quarts de finale lors de ces deux événements ont été ainsi proprement effacées.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.