DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vrombissement de moteurs sur le Vieux-port de Marseille pour le retour du GP de France

Vous lisez:

Vrombissement de moteurs sur le Vieux-port de Marseille pour le retour du GP de France

Vrombissement de moteurs sur le Vieux-port de Marseille pour le retour du GP de France
Taille du texte Aa Aa
Les pilotes ont fait vrombir les moteurs de leur Formule 1 devant plusieurs milliers de spectateurs, vendredi soir sur le Vieux-Port de Marseille, lors d'une démonstration pour célébrer le retour du Grand Prix de France au Castellet (Var) après 10 ans d'absence. "Le bruit des moteurs c'est comme une mélodie. Et puis voir ces voitures qui peuvent atteindre des vitesses folles, c'est un rêve de gosse", s'enthousiasme Guillaume derrière les barrières de sécurité disposées autour du parcours, polo rouge de la Scuderia Ferrari sur le dos. De la Renault type K de 1902, à l'Étoile filante, voiture datant de la fin des années 50 et qui fut la plus rapide du monde capable d'atteindre les 308 km/h, en passant par la Renault 5 conduite par l'ancien champion de France des Rallyes Jean Ragnotti, les milliers de spectateurs amassés sur le Vieux-Port ont pu revivre une partie de l'histoire du sport automobile. "C'est vraiment bien que le Grand Prix de France revienne. C'est un honneur pour la France", se félicite Guillaume qui regrette toutefois de ne pas pouvoir assister à la compétition au Castellet. "J'aurais bien aimé y aller, mais les places sont vraiment trop chères", pestait à son tour Stéphane cuisinier, alors que la place pour dimanche se vendait 129 euros vendredi soir. La compétition qui avait disparu depuis 2008 fait son grand retour ce week-end sur le circuit Paul-Ricard du Castellet, l'occasion pour les nouveaux propriétaires de la F1, le groupe américain Libert Media, de relancer l'intérêt pour cette discipline en perte de vitesse et critiquée par les écologistes. Dans la matinée une dizaine de personnes avait répondu à l'appel à manifester du collectif "Marseille en commun" contre la manifestation dans la cité phocéenne. "Ce qu'on demande c'est qu'on ne vienne pas rajouter de la pollution dans la ville la plus polluée de France, en dépensant de l'argent public en plus!", s'est indigné Sébastien Barles, à la tête du collectif écologiste. À ses côtés, l'élue EELV Michèle Rubirola, portait une pancarte "Marre du tout voiture, Gaudin ajoute les F1".
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.