DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les mémoriaux de 14-18 bientôt inscrits à l'UNESCO ?

Vous lisez:

Les mémoriaux de 14-18 bientôt inscrits à l'UNESCO ?

Les mémoriaux de 14-18 bientôt inscrits à l'UNESCO ?
Taille du texte Aa Aa

Il y a bientôt cent ans prenait fin la Première Guerre mondiale. De ce conflit, l'un des plus sanglants de l'Histoire, restent aujourd'hui de multiples sites funéraires et mémoriels qui pourraient être bientôt inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le mémorial de Thiepval, dans le département français de la Somme, inauguré en 1932, rend hommage à plus de 70.000 soldats, français et britanniques, disparus durant la Grande Guerre, et dont les noms sont gravés sur un ensemble d'arches.

De l'autre côté de la frontière, à Ypres, en Belgique, autre monument, même symbole : la porte de Menin. Les noms de plus de 50.000 soldats y sont inscrits, ou encore cette statue représentant des parents en deuil dans le cimetière militaire allemand de Vladslo, qui abrite les restes de plus de 25.000 hommes

Plus que des mémoriaux, ces sites sont devenus de véritables vecteurs de paix. C'est tout l'objet de cette candidature au patrimoine mondial de l'humanité, comme l'explique Luc Vandael, chargé de projet de candidature UNESCO.

"Bien sûr, immédiatement après la guerre, il s'agissait principalement de lieux de deuil, de pèlerinage, pour ceux qui avaient perdu leurs êtres chers. Mais très vite, ces sites sont devenus bien plus que cela. Ce ne sont pas que des cimetières, ce sont des appels à la paix et à la réconciliation. Le slogan 'plus de guerres' leur est associé."

L'inscription à l'UNESCO des sites funéraires et mémoriels de la Grande Guerre sera décidée lors de la réunion du Comité du patrimoine mondial, qui se tient à Manama, à Bahreïn.