DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des élections turques inéquitables (OSCE)

Vous lisez:

Des élections turques inéquitables (OSCE)

Des élections turques inéquitables (OSCE)
Taille du texte Aa Aa

En dépit de la très forte participation aux élections turques, le scrutin n'a pas été équitable. C'est le verdict qu'ont rendu lundi les observateurs internationaux (de l'OSCE et du Conseil de l'Europe) qui avaient été déployés sur place durant le processus électoral. Un sentiment partagé par l'opposition qui a déploré une campagne injuste.

Ignacio Sanchez Amor, chef de la mission d'observation OSCE : "Lors de ces élections, les électeurs ont eu un véritable choix malgré l'absence de conditions pour se présenter aux élections et concourir sur un pied d'égalité. Le président sortant et son parti ont profité d'un avantage notable qui s'est aussi reflété dans la couverture excessive des médias affiliés au gouvernement. En outre, le cadre juridique restrictif et les pouvoirs conférés par l'état d'urgence ont limité les libertés fondamentales de réunion et d'expression, y compris dans les médias".

Olena Sotnyk, observatrice du Conseil de l'Europe : "Bien sûr, les élections de dimanche ont été cruciales. Tout d'abord, cela a été bien compris en raison de la forte mobilisation des citoyens. Et cela s'est reflété dans le taux de participation très élevé. Je pense que c'est la chose la plus positive que nous devons mentionner."

Lundi, Federica Mogherini la cheffe de la diplomatie européenne a pris acte des critiques de l'OSCE mais s'est aussitôt engagée à "travailler avec les autorité turques pour répondre aux nombreux défis communs qui attendent l'Europe et la Turquie."

Avec Agences