DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Portugal prêt à accueillir une partie des migrants du Lifeline

Vous lisez:

Le Portugal prêt à accueillir une partie des migrants du Lifeline

Le Portugal prêt à accueillir une partie des migrants du Lifeline
Taille du texte Aa Aa
Le Portugal se tient prêt à accueillir une partie des migrants qui se trouvent à bord du navire humanitaire Lifeline, a annoncé mardi le gouvernement de Lisbonne, faisant suite à une demande du gouvernement maltais. Les migrants du Lifeline seront "distribués vers plusieurs pays, dont le Portugal", a annoncé le ministre portugais de l'Intérieur, Eduardo Cabrita, lors d'une intervention au Parlement, précisant que le nombre de personnes que son pays pourrait accueillir restait "à définir". Le navire humanitaire, qui attendait depuis une semaine un port pour l'accueillir, pourra finalement accoster à Malte et une partie de ses 233 occupants seront pris en charge par l'Italie, avait annoncé plus tôt le chef du gouvernement italien, Giuseppe Conte. M. Conte n'a pas précisé quand le navire serait autorisé à accoster à Malte, ni combien de migrants l'Italie prendrait à sa charge. Alors que l'Union européenne est dans l'impasse pour réformer son système commun d'asile, le Portugal a plusieurs fois affiché son ouverture à l'accueil de migrants et de réfugiés. Le pays participe à un programme volontaire de réinstallation de réfugiés en Europe proposé en janvier par la Commission européenne, qui vise à accueillir dans l'UE en deux ans au moins 50.000 réfugiés venant de pays d'Afrique, du Moyen-Orient et de la Turquie. Dans le cadre d'un précédent programme de réinstallation, qui courait de 2015 à mars 2018, le Portugal a déjà accueilli 1.552 réfugiés.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.