DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les basketteurs français en Russie eux aussi

Vous lisez:

Les basketteurs français en Russie eux aussi

Les basketteurs français en Russie eux aussi
Taille du texte Aa Aa
Les basketteurs français prennent eux aussi la direction de l'Est pour faire un pas décisif vers le Mondial-2019 lors de deux matchs de qualification en Bosnie vendredi et en Russie lundi, avec leurs joueurs de NBA et d'Euroligue enfin disponibles. Nicolas Batum, Evan Fournier, Nando De Colo, et aussi Rudy Gobert qui a sauté dans un avion à Los Angeles juste après avoir reçu son trophée de meilleur défenseur de la saison en NBA, ils sont tous là pour continuer le bon travail effectué, en leur absence, par les sans-grades, vainqueurs des quatre premiers matchs en novembre et février. Avec deux victoires supplémentaires, les Bleus auraient déjà une main sur l'un des trois billets pour la Chine car les résultats du premier tour seront conservés. La deuxième phase, à partir de septembre, s'annonce plus facile, contre des rivaux qui pourraient être la Finlande, la République tchèque et l'Islande. "Gagner les deux matchs nous mettrait en position idéale et en gagner un serait déjà très bien", déclare le sélectionneur Vincent Collet, dont tous les cadres ont répondu à l'appel après avoir été privés des deux premières "fenêtres" par des conflits de calendrier. "Ça montre leur attachement à l'équipe et leur compréhension de l'enjeu. Ils veulent aller à la Coupe du monde", dit l'entraîneur. Sur le papier, le premier match en Bosnie (20h30) ne devrait pas poser trop de problèmes, d'autant que l'adversaire sera privé de joueurs-clefs, comme le jeune Dzana Musa, qui vient d'être drafté et n'a pas été libéré par les Brooklyn Nets. - Dans quel état de forme ? - "Il ne faut pas s'arrêter à la composition des équipes pour comprendre ce qui va nous arriver vendredi soir", prévient Collet. "Il faut s'attendre à un petit enfer à Tuzla face à une équipe qui va être en sur-agressivité et qui va prendre des risques. On a des joueurs plus forts, mais il faut qu'on soit prêt à se battre", prévient Collet. En Russie, la mobilisation n'a pas été aussi efficace qu'en France et Alexei Shved, le meilleur marqueur de l'Euroligue, ne sera pas là. L'effectif est tout de même solide, avec de nombreux joueurs d'Euroligue (CSKA et Khimki Moscou) entourant le pivot de NBA Timofei Mozgov. Du côté français, la principale inquiétude est la forme des joueurs, dont certains ont terminé leur saison depuis longtemps. "On sent qu'on est un peu court pour l'instant. On n'a que cinq entraînements avant de partir en Bosnie. On se limite à l'urgence. On revoit les quelques formats de jeu que tous connaissent plus ou moins. On met en place quelques principes défensifs", dit Collet. Nicolas Batum, lui, n'a pas de problème avec son physique. Il s'est préparé pour réussir son retour, au sein d'un groupe renouvelé, après avoir fait l'impasse sur l'Euro-2017. "C'est assez excitant ce nouveau challenge. C'est une nouvelle équipe, c'est plus jeune, plus frais, il y a de nouvelles têtes, le jeu est différent, mais si ça prend ça peut être vraiment intéressant. La dernière génération était très forte, là on est très dense", dit-il.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.