DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sur les traces de... Mbappé: de Bondy à Messi, comme si c'était écrit

Vous lisez:

Sur les traces de... Mbappé: de Bondy à Messi, comme si c'était écrit

Sur les traces de... Mbappé: de Bondy à Messi, comme si c'était écrit
Taille du texte Aa Aa
Mais où est donc passée la fresque géante en l'honneur de l'enfant prodige ? "Encore hier, elle était là !", s'étonne Shakil, 15 ans, qui passe pourtant tous les jours devant la résidence Le Potager, l'immense barre HLM qui servait de support au portrait de Kylian Mbappé à Bondy. "98 a été une grande année pour le football français, Kylian est né": vingt ans après le sacre des Bleus et le portrait de Zinédine Zidane projeté sur les Champs-Élysées, le visage du phénomène a en fait quitté la zone carrefour entre la Nationale 3, l'autoroute A3 et la départementale 10, pour aller s'afficher à quelques kilomètres de là au Stade de France. Toujours dans son 9-3. "Au début cette affiche +Bondy, ville des possibles+, c'était devenu une attraction dans la ville. Beaucoup de gens venaient exprès pour prendre des photos, même des touristes asiatiques", se moque Waël, 17 ans, avant d'arrêter de faire rebondir son ballon. Et de confier: "Bon j'avoue même nous, on se prenait en selfie avec le +padre+ (le patron en argot, ndlr). C'est le +keum+ (le garçon, ndlr) qui vient de chez nous, de la +street+, et qui a réussi donc c'est exemple". - 'Si à l'école ça ne va pas, au foot ça ne joue pas' - Pas forcément fan de foot au départ, Shakil a même décidé de "s'inscrire l'année prochaine à l'AS Bondy" pour tenter de faire comme son idole. Du stade Léo-Lagrange à Monaco, un transfert record au Paris SG et maintenant un 8e de finale contre l'Argentine de Lionel Messi, l'incroyable trajectoire de Mbappé fait rêver... De quoi ravir Athmane Airouche, le président du club de foot local: "L'exemple de Kylian fait que tous les petits se voient en lui. C'est le joueur le plus fort qu'on a sorti de Bondy mais on en a sortis pas mal : plus de 30 professionnels ! On travaille donc vraiment sur la formation. Les conseils que Kylian a eu, les petits les ont aussi. On ne fait pas de différences entre un bon et un joueur moyen." "L'essentiel, c'est qu'on leur explique que si le foot c'est bien, les études c'est mieux. La chance qu'on a, comparé aux parents, c'est que nous on tient les petits avec leur plaisir. Cela veut dire que si à l'école ça ne va pas, au foot ça ne joue pas", confie-t-il à l'AFP. Déterminé à suivre l'exemple de Jirès Kembo, son frère adoptif devenu pro à Rennes après avoir commencé à Bondy, le jeune Kylian tape ses premiers ballons à l'âge de 4 ans. Avant de révéler à peine quelques années plus tard un talent hors-norme sur ses premiers terrains. "Kylian a très vite été identifié dans le milieu local. Sur des matches de critérium, des tournois, c'était un peu la +starlette+ locale. C'est un garçon qui n'a jamais été anonyme, ou un joueur parmi les autres", explique Ilyes Ramdani, ancien joueur dans les catégories de jeunes d'Aubervilliers qui l'a croisé sur les terrains franciliens, avant de devenir journaliste pour Eurosport et le Bondy Blog. - Famille de sportifs - "Physiquement, il était beaucoup plus frêle, fluet, mais en terme de jeu il avait les mêmes choses, c'est à dire créativité, prise de risque, et capacité exceptionnelle en un contre un que je n'ai jamais revu de mes yeux. Il a progressé, c'est évident, mais tu as l'impression que c'est le même garçon aujourd'hui", ajoute-t-il. Couvé par deux parents très impliqués dans le milieu sportif et associatif de la ville, Wilfried, le papa entraîneur et directeur sportif de l'AS Bondy, et Fayza, la maman ancienne joueuse de handball, Kylian Mbappé a bénéficié de l'expertise familiale pour franchir les paliers un par un: l'INF Clairefontaine, le centre de formation de Monaco, puis le PSG, et l'équipe de France. "Il veut qu'on devienne comme son fils. C'est-à-dire qu'on réussisse dans notre vie. Par exemple, il nous dit: +Continue, entraîne toi dur, lâche pas+. Il nous montre comment mieux jouer en match, être plus efficace. C'est un très bon coach !", raconte à l'AFP Chakib, qui a évolué l'an dernier avec les moins de 15 ans de l'AS Bondy sous les ordres de... Wilfried Mbappé. "Joueur, c'était extraordinaire... C'était un milieu de terrain, N.10. Il était très fort... Comme entraîneur, il est très dur, même envers ses amis", complète Athmane Airouche, qui a joué à la fois sous ses ordres et avec lui au niveau régional. Le secret de la réussite ?
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.