DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie: 22 civils tués dans des raids aériens sur le sud, rapporte l'OSDH

Vous lisez:

Syrie: 22 civils tués dans des raids aériens sur le sud, rapporte l'OSDH

Syrie: 22 civils tués dans des raids aériens sur le sud, rapporte l'OSDH
Taille du texte Aa Aa
Au moins 22 civils ont été tués jeudi en Syrie dans des raids aériens imputés à l'aviation de Moscou et visant la province de Deraa, dans le sud du pays cible d'une offensive du régime, a rapporté une ONG. Parmi les victimes, 17 civils, dont cinq enfants, réfugiés dans le sous-sol d'une maison pour échapper aux bombardements, ont péri dans un raid russe dans la localité d'Al-Mseifra, a précisé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Après avoir consolidé son pouvoir sur la capitale Damas et ses environs en chassant rebelles et jihadistes, le pouvoir de Bachar al-Assad a le sud dans son viseur, une région sensible bordant la frontière avec la Jordanie et avec le plateau du Golan, en partie occupé par Israël. Depuis le 19 juin, les forces du régime ont intensifié leurs bombardements visant principalement les secteurs est de la province de Deraa, avant de lancer quelques jours plus tard une offensive contre les quartiers rebelles de la ville du même nom. Jeudi, les raids imputés à Moscou ont visé des localités rebelles dans l'est, mais aussi l'ouest de la province de Deraa, a précisé l'OSDH. "Le bilan de jeudi est le plus élevé depuis le 19 juin", a indiqué à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane. "Depuis mercredi, les bombardements ont gagné en intensité et visent des secteurs très fortement peuplés", a-t-il précisé.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.