DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Open de France: Kinhult garde la tête froide, Garcia impressionne

Vous lisez:

Open de France: Kinhult garde la tête froide, Garcia impressionne

Open de France: Kinhult garde la tête froide, Garcia impressionne
Taille du texte Aa Aa
Le jeune Suédois Marcus Kinhult a surmonté la pression pour se maintenir en tête de l'Open de France de golf à l'issue du troisième tour samedi, deux coups devant l'Anglais Chris Wood et trois devant l'Espagnol Sergio Garcia, en démonstration. Le golfeur de 21 ans, qui dispute son 31e tournoi sur le circuit européen (EPGA) et compte pour meilleur résultat une troisième place au Qatar en février, ne s'est pas longtemps laissé troubler par l'enjeu de cette épreuve estampillée Rolex Series (les huit manches les plus prestigieuses de l'European Tour). Après avoir pris seul les commandes grâce à une carte de 65 (-6, par 71) vendredi sur le parcours de l'Albatros du Golf National de Saint-Quentin-en-Yvelines, en région parisienne, Kinhult a finalement émargé à 67 (-4) samedi, et cela malgré un début de partie un peu hésitant: double bogey au 2e trou, à cause d'une balle tombée à l'eau. Doté de nerfs d'acier, Kinhult affiche un total de 203, soit dix coups sous le par, avant le quatrième et dernier tour dimanche. "Cela va être angoissant, les premiers trous au moins, anticipe-t-il. J'ai déjà bataillé avec mes nerfs aujourd'hui, c'est sûr. Ce sera pareil demain, je pense. J'essaye juste de gérer ça et de me gérer aussi bien que possible. C'est quand même très plaisant!" Wood aussi a été l'auteur d'un 67 (-4) samedi. Mais la meilleure performance du jour, et pour l'instant de la semaine, avec une superbe carte de 64 (-7), revient à Garcia qui espère disputer une neuvième Ryder Cup consécutive sur ce même parcours fin septembre. "J'ai très bien joué, à l'exception d'un coup au 18e trou (bogey à cause d'une balle tombée à l'eau, ndlr). Mais je suis très fier de la façon dont j'ai réagi à ça", a commenté le 19e joueur mondial, vainqueur l'an dernier du Masters à Augusta, son premier Majeur. "On verra quelles sont les conditions demain", a-t-il poursuivi, alors que le vent était moins présent samedi que les deux jours précédents. "Bien sûr, l'objectif est de jouer aussi bien qu'aujourd'hui. Je crois en ce que je fais et j'ai autant confiance que possible en mon jeu." - Rahm 4e, Thomas 5e - A noter également la présence de l'Espagnol Jon Rahm, N.5 mondial, à la quatrième place provisoire, six coups sous le par. Celui-ci devance de deux coups le deuxième golfeur mondial, l'Américain Justin Thomas, qui découvre le parcours en vue de la Ryder Cup et pointe à la cinquième place, ex-aequo avec son compatriote Julian Suri. Grâce à une carte de 68, le premier Français, Mike Lorenzo-Vera, est 21e ex-aequo avec huit autres joueurs, un coup au-dessus du par. Suivent Raphaël Jacquelin, 30e à +2, Grégory Havret, 46e à +4, et Alexander Levy, 54e à +6. "Malgré ma troisième place de l'année dernière, je ne me sens toujours pas très à l'aise sur ce parcours, a confié Lorenzo-Vera. Même s'il n'y a pas de vent et qu'il fait beau, jouer -3, c'est bien", s'est-il félicité. Après "un petit coup de moins bien" qui l'a vu manquer le cut à l'US Open il y a quinze jours, Levy, qui devra être extrêmement performant d'ici fin août pour espérer disputer la Ryder Cup, se satisfaisait de son résultat. "Ca n'est jamais évident ici mais je sens que les coups commencent à partir, disait le le N.1 français et 59e mondial. J'ai tapé beaucoup de bons coups, les mauvais sont moins mauvais, et ça c'est le plus important au golf." La 42e édition de la Ryder Cup, qui oppose tous les deux ans l'Europe aux Etats-Unis, se tiendra pour la première fois dans l'Hexagone, du 28 au 30 septembre. Comme depuis fin mai et jusqu'à la clôture le 2 septembre des classements qualificatifs pour la compétition, les points glanés cette semaine seront multipliés par 1,5.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.